Le président chinois Xi Jinping et le Premier ministre indien Narendra Modi, lors du sommet des BRICS à Xiamen, en Chine, le 4 septembre 2017.
Le président chinois Xi Jinping et le Premier ministre indien Narendra Modi, lors du sommet des BRICS à Xiamen, en Chine, le 4 septembre 2017. ©AFP - KENZABURO FUKUHARA / POOL
Le président chinois Xi Jinping et le Premier ministre indien Narendra Modi, lors du sommet des BRICS à Xiamen, en Chine, le 4 septembre 2017. ©AFP - KENZABURO FUKUHARA / POOL
Le président chinois Xi Jinping et le Premier ministre indien Narendra Modi, lors du sommet des BRICS à Xiamen, en Chine, le 4 septembre 2017. ©AFP - KENZABURO FUKUHARA / POOL
Publicité

Cet été pendant 73 jours, les armées chinoise et indienne se sont livrées à un face à face au cœur de la région de l'Himalaya détériorant un peu plus les relations entre les deux pays. Face à Pékin, New Delhi a-t-elle les moyens de s'imposer comme leader de l'indopacifique ? Qui sont ses alliés ?

Avec

L’été dernier, pendant 73 jours, les armées chinoise et indienne se sont livrées à un face à face à Doklam au cœur de la région de l’Himalaya, avant de finalement trouver un accord.

Alors que ces incidents frontaliers ponctuent depuis des années l’histoire des relations sino-indiennes, l’Inde garde encore un souvenir douloureux de sa défaite face à la Chine de Mao qui en 1962, lança une offensive sur son territoire et occupa ces régions de l’Himalaya.

Publicité

Bien que l’option d’un conflit ouvert entre les deux puissances semble aujourd’hui peu probable, l’expansionnisme chinois - incarné par sa présence dans l’espace maritime environnant ou encore par les nouvelles routes de la soie, si chères à Xi Jinping - est perçu comme une menace par New  Delhi.

Face à la deuxième puissance économique mondiale, l’Inde – dont le PIB reste encore 5 fois plus faible - peut-elle contrebalancer l’hégémonie chinoise en Asie ?

Les évènements de cet été doivent-ils être vus comme le signe d’une forme de raidissement des relations entre Pékin et New Delhi ?

On sait que Pékin affiche un expansionnisme extrêmement ambitieux, déployant sa puissance dans tous les domaines – commerciaux, sécuritaire, dans le domaine des investissements à l’étranger aussi !

Quelle stratégie l’Inde a-t-elle adopté face à l’encerclement chinois qui s’opère autour de ses frontières et menace de l’isoler du reste du continent ?

Narendra Modi a-t-il peut-il compter sur la puissance diplomatique et militaire des Etats-Unis malgré l’instabilité de la politique étrangère du président Trump ? 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Crédits:

Musique de début : « These Empty Stairs » de 18 Rays (label : Antinote)

Musique de fin : « Chehra hai ya chand khila » (« Est-ce un visage ou une lune que je vois ? ») de Kishore Kumar 

Une émission préparée par Léa Sabourin.

L'équipe