Le refus de l’Italie de laisser accoster le bateau humanitaire l’Aquarius ramenant à son bord 629 migrants rescapés a provoqué l’ire des nombreux dirigeants européens
Le refus de l’Italie de laisser accoster le bateau humanitaire l’Aquarius ramenant à son bord 629 migrants rescapés a provoqué l’ire des nombreux dirigeants européens
Le refus de l’Italie de laisser accoster le bateau humanitaire l’Aquarius ramenant à son bord 629 migrants rescapés a provoqué l’ire des nombreux dirigeants européens ©AFP - JORGE GUERRERO
Le refus de l’Italie de laisser accoster le bateau humanitaire l’Aquarius ramenant à son bord 629 migrants rescapés a provoqué l’ire des nombreux dirigeants européens ©AFP - JORGE GUERRERO
Le refus de l’Italie de laisser accoster le bateau humanitaire l’Aquarius ramenant à son bord 629 migrants rescapés a provoqué l’ire des nombreux dirigeants européens ©AFP - JORGE GUERRERO
Publicité
Résumé

Alors que les dirigeants de l’Union européenne s’apprêtent à discuter des questions migratoires à l’occasion du sommet prévu jeudi prochain, les pays membres sont plus divisés que jamais sur la question. Quel bilan tirer de ces multiples divisions politiques et quelles avancées peut-on espérer ?

avec :

Cecilia Wikström (eurodéputée chargée de la réforme du règlement de Dublin.), Nele Wissmann (chercheuse associée à l'IFRI, spécialiste de l'Allemagne et des migrations), Yves Pascouau (Responsale Europe de l'association Res Publica).

En savoir plus

Alors que les dirigeants de l’Union européenne se retrouveront en fin de semaine à l’occasion d’un sommet, les pays membres sont plus divisés que jamais sur la question migratoire et sur la manière dont il convient d’y répondre.

On en a vu un nouvel exemple, il y a deux semaines, avec l’affaire de l’Aquarius, ce bateau humanitaire qui a eu tant de mal à trouver un port d’accueil. Le gouvernement italien s’y refusant, c’est finalement le nouveau gouvernement espagnol de Pedro Sanchez qui a décidé de recueillir les naufragés. 

Publicité

Quelques jours plus tard, la discorde éclatait au sein même du gouvernement allemand. En effet, le ministre de l’intérieur Horst Seehofer menaçait de quitter son allié historique, la CDU d’Angela Merkel, si cette dernière ne donnait pas des gages sur la question migratoire. Un ultimatum a même été lancé, laissant planer le spectre de la crise politique dans un pays pourtant réputé si stable.

Jeudi dernier, enfin, les pays du groupe de Višegrad (Hongrie, Pologne, République Tchèque et Slovaquie) ajoutaient encore un peu d’agitation, annonçant refuser de participer aux réunions préparatoires du sommet européen.

Alors jusqu’où l’Union européenne se divisera-t-elle sur la question migratoire ? Ses pays-membres vont-ils devoir abandonner les principes et les valeurs universelles pourtant au cœur du projet européen pour sauvegarder l’Union ? Peut-on se mettre d’accord sur une politique commune sur l’accueil et l’intégration des migrants ?

Une émission préparée par Samuel Bernard.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Benjamin Hû
Réalisation
Marguerite Catton
Collaboration
Tiphaine de Rocquigny
Production déléguée
Samuel Bernard
Collaboration