Salle de bourse à Séoul en Corée du Sud, le 4 septembre 2017
Salle de bourse à Séoul en Corée du Sud, le 4 septembre 2017
Salle de bourse à Séoul en Corée du Sud, le 4 septembre 2017 ©Getty - SeongJoon Cho
Salle de bourse à Séoul en Corée du Sud, le 4 septembre 2017 ©Getty - SeongJoon Cho
Salle de bourse à Séoul en Corée du Sud, le 4 septembre 2017 ©Getty - SeongJoon Cho
Publicité
Résumé

A l'heure actuelle, plus de 70% des transactions financières américaines sont effectuées par des algorithmes, sans intervention humaine. Mais si les marchés boursiers sont aux mains des robots, sont-ils pour autant incontrôlables ?

avec :

Laurence Lescourret (professeure de finances à l'ESSEC et responsable du Centre d'excellence "Marchés des Capitaux et Régulation" de l'ESSEC), Mikaël Petitjean (Professeur de finances à l’IESEG School of Managment et à Louvain School of Management), Alexandre Laumonier (étudiant en anthropologie spécialisé sur les marchés financiers).

En savoir plus

Le 6 mai 2010, un « flash crach » ébranlait Wall Street. En l’espace de quelques  minutes, l’indice Dow Jones perdait mille points et le prix des actions américaines dévissait.

A l’origine de ce chaos, des effets conjoncturels bien sûr, mais aussi, selon les autorités américaines de régulation, les  algorithmes des sociétés de trading à haute fréquence qui placent d’énormes ordres d’achats ou de vente pour les annuler aussitôt, déstabilisant ainsi le marché.

Publicité

Si de nombreux métiers du secteur financier sont impactés par la montée en puissance des technologies du numériques, au point que l’on parle par exemple de 30% des salariés de la banque de détail voués à disparaître d’ici une dizaine d’années ; le cœur du système financier, la Bourse, a pour sa part déjà accompli sa révolution numérique. Chez Goldman Sachs par exemple, si les traders étaient encore 600 en 2000, ils n’étaient plus que 2 en 2017.

Alors, la disparition des humains du marché boursier accroît-elle les risques de crise et de krach ? L’accélération de l’information au cœur de cette évolution ne laisse-t-elle pas les capacités humaines sur le carreau ? Enfin, la bourse est-elle encore à même de jouer son rôle d’orientation de l’épargne au profit des secteurs productifs de l’économie ? Et comment est-on passé d’un écosystème humain à un écosystème déshumanisé ?

Une émission préparée par Marguerite Catton.

Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Benjamin Hû
Réalisation
Marguerite Catton
Collaboration
Tiphaine de Rocquigny
Production déléguée
Samuel Bernard
Collaboration