Emmanuel Macron et Vladimir Poutine au fort de Brégançon, le 19 août 2019. ©AFP - Alexei Druzhinin /
Emmanuel Macron et Vladimir Poutine au fort de Brégançon, le 19 août 2019. ©AFP - Alexei Druzhinin /
Emmanuel Macron et Vladimir Poutine au fort de Brégançon, le 19 août 2019. ©AFP - Alexei Druzhinin /
Publicité
Résumé

Dans un premier temps, nous revenons d'Irlande avec Clément Daniez. Puis, direction la Russie où les relations entre France et Russie semblent se réchauffer malgré quelques dossiers brûlants.

avec :

Clément Daniez (Journaliste), Tatiana Jean (directrice du Centre Russie / NEI à l'Ifri), Cyrille Bret (maître de conférences à Sciences Po Paris et co-auteur du blog EurAsiaProspective.net.), Marc Semo (correspondant diplomatique du Monde).

En savoir plus

Retour d'Irlande : 

Tout le monde est d’accord pour dire que ce sera très difficile pour l’Irlande de sortir avec ou sans accord, mais il y a l’idée qu’il y a quand même des opportunités à saisir de cette situation. Clément Daniez

Le Premier ministre britannique Boris Johnson (droite), en visite à Dublin, avec son homologue irlandais, Leo Varadkar, le 9 septembre 2019.
Le Premier ministre britannique Boris Johnson (droite), en visite à Dublin, avec son homologue irlandais, Leo Varadkar, le 9 septembre 2019.
© Reuters - Phil Noble

France-Russie : l'amour flou  

En début de semaine, les ministres des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian et des Armées Florence Parly se sont rendus à Moscou pour y rencontrer leurs homologues Serguei Lavrov et Serguei Choïgou. 

Publicité

L’objectif ?  "Eviter les incompréhensions » ainsi que les  « les incidents et les frictions" a expliqué le chef de la diplomatie française, ce à quoi son homologue Serguei Lavrov a répondu avec un message d’ouverture : « des progrès sont considérés comme possibles et nécessaires."

Ce début de rapprochement est la concrétisation de l’initiative d’Emmanuel Macron qui, fin août, avait invité le chef du Kremlin au Fort de Brégançon affichant sa volonté de renouer des liens de confiances avec Moscou. 

Mais Vladimir Poutine a-t-il réellement l’intention de répondre à cette main tendue ? Est-il réellement enclin à faire des concessions ? Le rapprochement sera-t-il possible ? Et sous quelles conditions ?

Les points d’achoppement majeurs entre la France et la Russie restent les mêmes, c’est le cas par exemple de la conception que la France défend des libertés fondamentales. Cyrille Bret 

L’opinion publique ukrainienne est assez paradoxale. Ils veulent aujourd’hui la paix, mais que sont-ils  prêts à céder pour obtenir cette paix ? Tatiana Kastouéva-Jean

Vladimir Poutine pourrait discuter avec l’Union Européenne mais sans les Américains .Tatiana Kastouéva-Jean

Le dessin de la semaine : 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Extraits sonores 

- Extrait de l’allocution d’Emmanuel Macron devant Vladimir Poutine au fort de Brégançon (France 24, 19 août 2019)

Extraits musicaux 

-  « Foreverland » de Divine Comedy (label : Divine Comedy records)

- Musique de fin : « Putin » de Randy Newmann sur son dernier disque Dark Matter, 2017 (label : Nonesuch records) 

Une émission préparée par Bertille Bourdon et Hélaine Lefrancois. 

Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Benjamin Hû
Réalisation
Hélaine Lefrançois
Production déléguée
Bertille Bourdon
Collaboration
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Margaux Leridon
Collaboration
Vincent Abouchar
Réalisation