Un manifestant pro-démocratie arrêté par la police le 24 mai à Hong Kong
Un manifestant pro-démocratie arrêté par la police le 24 mai à Hong Kong
Un manifestant pro-démocratie arrêté par la police le 24 mai à Hong Kong ©AFP - ISAAC LAWRENCE / AFP
Un manifestant pro-démocratie arrêté par la police le 24 mai à Hong Kong ©AFP - ISAAC LAWRENCE / AFP
Un manifestant pro-démocratie arrêté par la police le 24 mai à Hong Kong ©AFP - ISAAC LAWRENCE / AFP
Publicité
Résumé

Après de longs mois de manifestations et alors que l’épidémie de Coronavirus avait mis en veille le mouvement de contestation, voilà que Pékin semble déterminé à reprendre la main sur Hong Kong, provoquant le retour de la mobilisation.

avec :

Michel Bonnin (Historien, directeur d’études à l’EHESS, spécialiste de la Chine contemporaine), Françoise Mengin (directrice de recherche au Centre de recherches internationales de Sciences Po (Ceri)), Sébastien Colin (Maître de conférences en géographie à l’Inalco (chercheur détaché au Centre d’étude français sur la Chine contemporaine à Hong Kong de 2014 à 2018)), Jean-Pierre Cabestan (Directeur de recherche au CNRS rattaché à l‘Institut français de recherche sur l’Asie de l’est de l’INALCO).

En savoir plus

L’annonce, fin mai, de l’adoption d’une loi sur la sécurité nationale au parlement chinois qui menace les libertés de la région administrative remet en compte le fameux paradigme du « un pays, deux systèmes » énoncé par Deng Xiaoping en 1997 au moment de la rétrocession du territoire.

Cette décision est d’autant plus inquiétante pour les habitants de la région administrative spéciale qu’elle s’inscrit dans une série plus large de mesures liberticides, comme la criminalisation de l’insulte à l’hymne national et au drapeau chinois, ou l’interdiction, la semaine dernière, des commémorations de Tiananmen, au prétexte de la lutte contre le coronavirus…

Publicité

Comment les différentes forces politiques à l’œuvre au sein du mouvement de contestation hongkongais se positionnent-elles face à ce nouveau tour de vis de Pékin?  De quelle marge de manœuvre disposent-elles?

D’ailleurs quelle est la réalité de la reprise du mouvement? S’agit-il d’un vrai retour en force ou, plus modestement, du baroud d’honneur d’un mouvement à bout de souffle ?

En quoi cette crise révèle-t-il l’exacerbation des tensions sino-américaines ? Et quel impact cette situation a-t-elle sur Taïwan, enclave démocratique du monde chinois?

38 min
6 min

Extraits sonores

- Deux manifestants + ministre des affaires étrangères chinois(France 24 + Arte, 28 minutes, 24 mai 2020)

- Boris Johnson, son ministre des Affaires étrangères Dominic Raab et Zhao Lijian, le porte-parole du Ministère chinois des Affaires étrangère (Arte, 28 Minutes, 06 juin 2020)

- Lo Kwai-lam, un étudiant hongkongais participant à cette manifestation (AFP, 05 juin 2020)

- Tsai Ing-wen, (South China Morning Post, 20 mai 2020)

Extraits musicaux

- « Welt am draht » de Pantha du Prince (label : Rough Trade)

Une émission préparée par Margaux Leridon.

Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Benjamin Hû
Réalisation
Hélaine Lefrançois
Production déléguée
Bertille Bourdon
Collaboration
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Margaux Leridon
Collaboration
Vincent Abouchar
Réalisation