Manifestation à Téhéran contre la vie chère, le 30 décembre 2017 ©AFP - Stringer
Manifestation à Téhéran contre la vie chère, le 30 décembre 2017 ©AFP - Stringer
Manifestation à Téhéran contre la vie chère, le 30 décembre 2017 ©AFP - Stringer
Publicité
Résumé

Les fractures économiques sont parfois sources de conflits et de mobilisations politiques. Une société où les inégalités se creusent est-elle encore démocratique ? Les inégalités socio-économiques mènent-elle nécessairement à la contestation du pouvoir en place ?

avec :

Gilles Dorronsoro (Professeur de science politique à l'Université Paris I et membre sénior de l'Institut universitaire de France, spécialiste de l’Afghanistan et de la Turquie), Mounia Bennani-Chraïbi (Professeur à l'université de Lausanne, spécialiste des mouvements sociaux en Afrique du nord), Fariba Adelkhah (anthropologue, chargée de recherches au Centre d'études et de recherches internationales (CERI) à Sciences-Po.).

En savoir plus

Les revendications des Iraniens, qui couvaient depuis des années, ont désormais éclaté au grand jour. Il a fallu une hausse brutale du prix des œufs, l’attentisme des autorités après le tremblement de terre de Kermanshah début décembre et plus largement les attentes déçues, deux ans et demi après la signature de l’Accord sur le nucléaire, pour déclencher ces derniers jours la plus grande vague de contestations en Iran depuis le mouvement vert de 2009 contre la réélection du président Ahmadinejad. Les autorités iraniennes ont été prises de court. Les observateurs étrangers aussi, s’attendant plutôt à voir survenir ces protestations lors de l’élection présidentielle de mai dernier. Election au cours de laquelle le candidat dit « modéré » Hassan Rohani a été réélu.

Autre lieu, mêmes revendications : dans le Rif, au nord du Maroc, la population lutte depuis un an contre la marginalisation économique du territoire. La mort de deux mineurs à Jerada, dans la province voisine, a entraîné de nouvelles manifestations de colère contre une politique de développement en échec.

Publicité

En Iran comme au Maroc, comment comprendre le déclenchement de la mobilisation contre des inégalités persistantes et une corruption ancienne ?  Les difficultés économiques et sociales croissantes suffisent-elles à l’expliquer ? Les inégalités mènent-elle nécessairement à la dénonciation du pouvoir en place ? Quel est le point de bascule ? Comment expliquer cette irruption soudaine d’un «moment révolutionnaire » ?

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Une émission préparée par Samuel Bernard.

Références

L'équipe

Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Benjamin Hû
Réalisation
Marguerite Catton
Collaboration
Samuel Bernard
Collaboration
Clémence Allezard
Production déléguée