People attend a gathering of the anti-fascist "Sardine Movement", formed to oppose the far-right League party, on January 19, 2020 in Bologna
People attend a gathering of the anti-fascist "Sardine Movement", formed to oppose the far-right League party, on January 19, 2020 in Bologna
People attend a gathering of the anti-fascist "Sardine Movement", formed to oppose the far-right League party, on January 19, 2020 in Bologna ©AFP - Andreas SOLARO
People attend a gathering of the anti-fascist "Sardine Movement", formed to oppose the far-right League party, on January 19, 2020 in Bologna ©AFP - Andreas SOLARO
People attend a gathering of the anti-fascist "Sardine Movement", formed to oppose the far-right League party, on January 19, 2020 in Bologna ©AFP - Andreas SOLARO
Publicité
Résumé

Premier temps d’une série en plongée dans les laboratoires politiques européens : la scène politique italienne est vivante, et naissent sans cesse des mouvements qui s'opposent. Est-ce que comprendre l’Italie aujourd’hui, c’est capter les tendances politiques naissantes en Europe ?

avec :

Giuliano Da Empoli (Essayiste et ancien conseiller politique de Matteo Renzi), Maddalena Gretel Cammelli, Marc Lazar (professeur d’histoire et de sociologie politique, directeur du Centre d’histoire de Sciences Po à Paris.).

En savoir plus

Ces dernières années, les Italiens ont vu se succéder nombre de forces politiques qu’on pourrait qualifier de « populistes », au sens où leurs leaders revendiquent un rapport supposément « plus direct » au peuple, faisant fi des institutions au nom de l’intérêt de ce dernier !

De ce point de vue, la coalition entre Matteo Salvini et Luigi di Maio (chefs respectifs de la Lega et du M5S) était particulièrement significative, même si l’ancien ministre de l’Intérieur avait fini par la faire voler en éclat espérant provoquer l’organisation d’élections anticipées dont il serait sorti gagnant selon les sondages d’opinion.

Publicité

Si aujourd’hui Matteo Salvini se retrouve - pour l’heure - à la marge du pouvoir, le chef de file de l’extrême-droite italienne n’a pas dit son dernier mot.

Mais il devra également compter sur d’autres figures qui montent, y compris à sa droite avec Giorgia Meloni, la tête d'affiche de Fratelli d’Italia, qui ne cesse de progresser dans les sondages aux dépens de la Ligue.

Alors comment comprendre que l’Italie soit ce théâtre sur lequel se joue sans relâche l’éternel retour du populisme ? Quels en ont été les différentes formes au cours du temps – M5S, Lega, Berlusconisme ? Comment se sont-ils combinés les uns avec les autres et que nous réserve l’avenir ?

En savoir plus : Les "sardines" italiennes mettent Matteo Salvini en échec

En savoir plus : Démonter les mythes fondateurs d'un fascisme "bienfaiteur"

Une émission préparée par Bertille Bourdon.

Extraits sonores

- Matteo Salvini sur France 24 & Luigi di Maio sur Euronews

- Giorgia Meloni, La Reppublica 19.10.2019

- Mouvement des sardines, Mattia Santori Arte 17.12.2019

Extrait musical

Iosonouncane,  "La Macarena su Roma"

Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Benjamin Hû
Réalisation
Hélaine Lefrançois
Production déléguée
Bertille Bourdon
Collaboration
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Margaux Leridon
Collaboration
Vincent Abouchar
Réalisation