Un drapeau européen vert devant la porte de Brandebourg, à Berlin (Allemagne)
Un drapeau européen vert devant la porte de Brandebourg, à Berlin (Allemagne) ©AFP - Picture Alliance
Un drapeau européen vert devant la porte de Brandebourg, à Berlin (Allemagne) ©AFP - Picture Alliance
Un drapeau européen vert devant la porte de Brandebourg, à Berlin (Allemagne) ©AFP - Picture Alliance
Publicité

Ursula Von der Leyen, nouvelle présidente de la Commission européenne a promis de présenter un Green New Deal » dans les 100 premiers jours de son mandat. Alors, quel peut-être le poids réel du Parlement européen face aux résistances nationales aux politiques de transition écologiques ?

Avec
  • Graeme Hayes Professeur de sociologie politique à l’université d’Aston, membre associé du laboratoire Arènes, spécialiste des mouvements sociaux et des politiques environnementales
  • Marta Torre-Schaub Directrice de recherche au CNRS, spécialiste du droit de l'environnement et de la justice climatique, enseignante à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • Guillaume Sainteny : Président du Plan Bleu pour l’environnement et le développement en Méditerranée Membre de l’Académie d’Agriculture de France.

Ursula Von der Leyen a promis de présenter un « Green New Deal » dans les 100 premiers jours de son mandat. La nouvelle présidente de la Commission européenne et ancienne ministre allemande des armées, a beau ne pas venir de l’écologie, elle a compris qu’elle se devait de mettre le climat  et l’environnement au cœur de sa feuille de route pour être élue. 

De fait, le nouveau parlement européen a vu les Verts progresser de 40% aux dernières élections, tandis que parmi les autres formations politiques, les questions environnementales prennent une place de plus en plus importante. De quoi laisser envisager un réel tournant pour l’Europe, qui, bien qu’elle a souvent été en pointe sur la question du climat, à souvent laisser celle-ci passer au second plan au moindre remous politique. 

Publicité

Mais si les objectifs fixés sont ambitieux, les moyens d’y parvenir sont encore flous. L’objectif de neutralité carbone en 2050, par exemple, réaffirmé par la future Commission, a été rejeté cet été par la Pologne, et rien ne laisse à penser qu’en l’état actuel des choses, Varsovie et les autres pays-membres dépendants du charbon n’accepteront de changer leur fusil d’épaule. 

Quelles compensations l’Europe prévoit-elle pour ces pays que la transition énergétique risque de fragiliser plus que les autres ? Au-delà du « Green new deal », comment intégrer les questions environnementales à tous les niveaux d’action de l’UE, et notamment à la nouvelle politique agricole commune ? Quel peut-être le poids réel du Parlement européen face aux résistances nationales aux politiques de transition écologiques ? 

Les raisons pour lesquels les pays souhaitent  conserver les énergies dont ils disposent ne sont pas seulement des question de coûts mais aussi des questions d’indépendance nationale.  Guillaume Sainteny

La bonne politique en France serait de donner la priorité aux économies d’énergies. Guillaume Sainteny

Madame Von der Leyen a dit qu’elle allait porter ce green deal - in law-. Les outils juridiques à sa portée sont multiples. Marta Torre-Schaub

La question climatique ne peut pas se cantonner à la question énergétique.   Marta Torre-Schaub

Insta d'Europe
5 min

Les militants d’Extinction Rébellion ont réussi car ils ont contourné les réseaux militants existants, en faisant appel aux classes moyennes.  Graeme Hayes

Il y a un désir de rendre la politique climatique physique et quotidienne.  Graeme Hayes 

Extraits sonores : 

- Le climat au cœur de la feuille de route de la nouvelle Commission européenne. Ursula Von der Leyen appelle à la neutralité carbone de l’Europe et annonce un Green Deal le 16 juillet (CGTN, 16 octobre )

-Yannick Jadot le soir des résultats des élections européennes « c’est donc bien une vague verte européenne » (Le Figaro, 27 mai 2019)

- Ambiance Extinction Rebellion à Paris et Londres le 7 octobre place du Châtelet (Euronews, + Le Parisien, 07 octobre 2019)

Extraits musicaux 

- Musique de fin « Europe's Burning » de Jacob Bellens (label: HFN MUSIC)   

- « Mirror Memory » de Teebs

Une émission préparée par Margaux Leridon et Rosalie Suc. 

L'équipe