L'acronyme GAFA renvoie au quatre géants du web, Google, Apple, Facebook et Amazon.
 L'acronyme GAFA renvoie au quatre géants du web, Google, Apple, Facebook et Amazon. ©AFP - DAMIEN MEYER
L'acronyme GAFA renvoie au quatre géants du web, Google, Apple, Facebook et Amazon. ©AFP - DAMIEN MEYER
L'acronyme GAFA renvoie au quatre géants du web, Google, Apple, Facebook et Amazon. ©AFP - DAMIEN MEYER
Publicité

Les géants du web, Google, Facebook et Twitter ont été entendus par le Sénat afin de déterminer leur implication dans l'interférence russe au moment de l'élection présidentielle américaine. Ces multinationales ont-elles été instrumentalisées par la Russie ? Les GAFA jouent-elles un rôle politique ?

Avec
  • Antoinette Rouvroy Philosophe juridique, chercheuse au Fonds de la recherche scientifique (FRS-FNRS) à Namur, en Belgique, rattachée au Centre de recherche en information, droit et société (Crids).
  • Olivier Tesquet Journaliste
  • Jean-Hervé Lorenzi Professeur émérite à l'université Paris-Dauphine, président du Cercle des économistes

Le sénateur démocrate Al Franken face au directeur juridique de Facebook lors de l’audition des trois géants du web, Facebook, Google et Twitter devant le Sénat américain. Les trois entreprises étaient entendues sur leur rôle dans les soupçons d’ingérence russe au cours de la campagne présidentielle de 2016.

La Russie aurait en effet exploité les grandes plateformes du web pour influencer les électeurs américains à travers des milliers de pages Facebook et des publicités politiques, la méthode s’est révélée efficace : jusqu’à 126 millions d’utilisateurs de Facebook auraient été atteints par ces messages mis en ligne entre 2015 et 2017.

Publicité

De quoi inquiéter la puissance publique américaine qui prend conscience, un peu tard, du rôle politique joué par les GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon) dans la mise en avant de certains contenus.

Les USA ne sont pas les seuls concernés, au Royaume-Uni également, Theresa May a dénoncé l’exploitation des médias sociaux pour diffuser des messages lors de la campagne pour le Brexit.

Alors, quelle est la responsabilité des multinationales du numérique dans cette guerre de l’information qui se joue en ce moment entre la Russie et les pays occidentaux ? Google et Facebook ont-ils joué un rôle politique malgré eux ? Et comment l’encadrer pour qu’ils ne deviennent pas une menace pour la démocratie ?

Une émission préparée par Tiphaine de Rocquigny

Pour en savoir plus:

41 min
3 min
2 min

L'équipe

Florian Delorme
Florian Delorme
Florian Delorme
Production
Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Benjamin Hû
Réalisation
Tiphaine de Rocquigny
Tiphaine de Rocquigny
Tiphaine de Rocquigny
Production déléguée