Le president Donald Trump avant une photo avec tous les participants du G7 le 27 mai 2017 à Taormine en Italie
Le president Donald Trump avant une photo avec tous les participants du G7 le 27 mai 2017 à Taormine en Italie
Le president Donald Trump avant une photo avec tous les participants du G7 le 27 mai 2017 à Taormine en Italie ©AFP - JONATHAN ERNST / POOL / AFP
Le president Donald Trump avant une photo avec tous les participants du G7 le 27 mai 2017 à Taormine en Italie ©AFP - JONATHAN ERNST / POOL / AFP
Le president Donald Trump avant une photo avec tous les participants du G7 le 27 mai 2017 à Taormine en Italie ©AFP - JONATHAN ERNST / POOL / AFP
Publicité
Résumé

Rarement depuis ses débuts l’Union Européenne n’avait fait l’objet d’un assaut aussi abrupt. Les Etats-Unis semblent plus durs en affaire avec leurs alliés qu’avec leurs ennemis. Faut-il en déduire que les alliances diplomatiques passent au second plan lorsque des intérêts commerciaux sont en jeu?

avec :

Pauline Schnapper (Professeure de civilisation britannique à l’université Sorbonne Nouvelle), Sylvie Matelly (Economiste et directrice adjointe de l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS)), Zaki Laïdi (Politologue, directeur de recherche à l'IEP de Paris).

En savoir plus

La guerre économique lancée par Donald Trump n’a pas épargné l’Europe. Le problème de fond auquel cette dernière est confrontée est de taille : le système commercial multilatéral, fondé sur des règles issues d’accords internationaux, vacille.

Un taxe de 25% sur l'acier et de 10% sur l'aluminium 

En effet, le 1er juin dernier et malgré d’âpres négociations, les Etat-Unis ont infligé aux européens une taxe de 25 % sur l’acier et de 10 % sur l’aluminium. En représailles, l’Union Européenne a décidé d’imposer plus de 300 produits américains : des jeans au jus d’orange de Floride, en passant par les motos Harley Davidson.

Publicité

Rarement depuis ses débuts l’Union Européenne n’avait fait l’objet d’un assaut aussi brutal et général de la part des Etats-Unis. La manœuvre, menée principalement par Donald Trump, semble dégrader peu à peu les liens étroits de ces deux alliés historiques.

Un « grand jour » pour le libre-échange?

Le 5 juillet dernier, Donald Trump a rencontré Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne. Ils ont semblé vouloir désamorcer la crise, laissant même entendre qu’on entrait dans une « nouvelle phase » des relations entre les Etats-Unis et l’Europe, parlant même d’un « grand jour » pour le libre-échange.

Mais que peut-on en attendre réellement ? Comment comprendre la stratégie de Donald Trump !? Pourquoi les Etats-Unis semblent au moins aussi durs en affaire avec ses alliés qu’avec ses ennemis ? A quand remonte l’éloignement entre l’Europe et les USA !? Et le vieux continent sera-t-il encore, demain, un partenaire particulier ?

Surtout, quelles conséquences au-delà des seules considérations commerciales – notamment en matière de sécurité ?

Une émission préparée par Mélanie Chalandon.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

En savoir plus : L'Europe doit-elle davantage défendre ses intérêts ?

En savoir plus : Donald Trump face à des alliés très remontés, au G7 : Emmanuel Macron veut mener un front commun contre les Etats-Unis et leur logique protectionniste

En savoir plus : Taxes sur l'acier et l'aluminium : le Canada riposte quand l'Union européenne menace

Extraits sonores : 

- Donald Trump critique la dureté de l’Union Européenne dans les relations commerciales (Euronews, 25 juillet 2018) 

- Emmanuel Macron essaie de calmer la tension entre Etats-Unis et Union européenne (LCI, 26 juillet 2018)

- Jean-Cluade Juncker et Donald Trump conviennent d’une trêve. Les deux dirigeants espèrent à terme supprimer les droits de douanes, hors automobile, entre l'UE et les États-Unis (France 24, 26 juillet 2018)

- Lors d'une réunion à Tokyo, Jean-Claude Juncker, Donald Tusk et Shinzo Abe ont donné une réponse ferme au protectionnisme américain (Euronews, 17 juillet 2018)

- Rencontre entre Jens Stoltenberg et Donald Trump, ce dernier accuse l’Allemagne de jouer double-jeu et d’être soumis à la Russie alors même qu’elle profite de l’OTAN (France 24, 12 juillet 2018)

- Theresa May considère que le Brexit peut être sujet à « toutes les éventualités » (Daily Express UK, 26 août 2018)

Crédits musicaux :

- « Hammer without a master » de Broadcast (label : Warp)

- « Hey Cowboy », Lee Hazelwood et Nina Lizell (label : Light in the Attic records)

Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Benjamin Hû
Réalisation
Marguerite Catton
Collaboration
Samuel Bernard
Collaboration