Christine Lagarde, directrice générale du Fonds monétaire international, et Paul Kagame en compagnie de leurs cabinets respectifs à Kigali le 27 janvier 2015.  ©AFP - STEPHEN JAFFE / INTERNATIONAL MONETARY FUND / AFP
Christine Lagarde, directrice générale du Fonds monétaire international, et Paul Kagame en compagnie de leurs cabinets respectifs à Kigali le 27 janvier 2015. ©AFP - STEPHEN JAFFE / INTERNATIONAL MONETARY FUND / AFP
Christine Lagarde, directrice générale du Fonds monétaire international, et Paul Kagame en compagnie de leurs cabinets respectifs à Kigali le 27 janvier 2015. ©AFP - STEPHEN JAFFE / INTERNATIONAL MONETARY FUND / AFP
Publicité
Résumé

Avec un taux de croissance de 8,6 % en 2018, le Rwanda fait figure de modèle en Afrique. Entre révolution verte, transition numérique et compétitivité internationale, Paul Kagame rêve son pays en nouvelle Singapour. Mais les conditions de vie de la population ont-elles véritablement progressé ?

avec :

Laurien Uwizeyimana (géographe, professeur émérite à l’Université de Toulouse.), Michel Garenne (démographe, chercheur à l’Institut Pasteur.), An Ansoms (économiste, professeure en études du développement à l'Université catholique de Louvain.).

En savoir plus

Après avoir augmenté de 8,6 % en 2018, le PIB du Rwanda devrait croître de 7,8 % en 2019. Ces chiffres du Fonds monétaire international, qui ont de quoi faire rêver n’importe quel pays, représentent un saut de géant pour la petite économie rwandaise, enclavée et ravagée par la guerre il y a encore vingt-cinq ans.

Les recettes ? Révolution verte et transition démographique, mais aussi d’importants investissements dans les universités et le numérique, développement d’un hub régional et compétitivité économique internationale. Le Rwanda semble bien engagé sur la voie de l’émergence et son président promet à tous un avenir digne de Singapour, la cité-État asiatique qui a connu un spectaculaire essor économique durant la fin du vingtième siècle.

Publicité

Une réalité moins séduisante

Derrière les succès, on trouve aussi des chiffres ambigus, des paysans oubliés, un manque d'emplois, des exportations à la peine, un environnement dégradé, sans oublier une croissance sous perfusion internationale.

Si l’on regarde le travail non agricole, les chiffres du chômage redeviennent catastrophiques. Laurien Uwizeyimana

Alors peut-on faire la part des succès et des échecs économiques du régime ? Qu’est-ce qui se cache derrière le « miracle économique rwandais » ? Les conditions de vie de l’ensemble de la population ont-elles véritablement évolué ? À qui profite la croissance économique ?

Une émission préparée par Marguerite Catton.

Pour sortir de la perfusion internationale, il y a des stratégies qui peuvent être adoptées mais on n'en prend pas le chemin. Le Rwanda serait un pays de services pour les pays environnants mais je ne vois pas comment dans le contexte  des tensions politiques actuelles. Laurien Uwizeyimana

Il y a tout une polémique liée aux chiffres. Entre 2005 et 2011, il est très clair que la pauvreté a baissé . Depuis 2011, le bilan est plus mitigé : la pauvreté a par exemple beaucoup moins diminué entre 2014 et 2017. An Ansoms

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Extraits sonores :

- Paul Kagame ouvrant le Forum Africa CEO qui s’est tenu les 25 et 26 mars dernier (Jeune Afrique, 25 mars 2019)

- Claire Akamanzi, directrice de l’Office rwandais du développement (RDB) s’exprime sur la tendance du Rwanda à se tourner vers une économie de services (France 24, 4 août 2017)

- Un entrepreneur nigérian dans les nouvelles technologies se réjouit de s’être établi à Kigali, profitant de son hub et soulignant les efforts réalisés par le gouvernement rwandais pour accueillir les entreprises du numérique (CNBC Africa, 14 février 2019)

- Marc Cyubahiro Bagabe de l’Office rwandais pour le développement de l’agriculture, expose les évolutions auxquelles le Rwanda doit consentir pour se tourner vers une agriculture « moderne » (Africa 24, 5 décembre 2017)

Extraits musicaux: 

- Oriental d’Altair (label : Tropical Twista records)

- Rwanda Rwiza (Magnifique Rwanda) de Jean-Paul Samputu (label : Rootstock recording) 

Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Benjamin Hû
Réalisation
Marguerite Catton
Collaboration
Samuel Bernard
Collaboration
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Vincent Abouchar
Réalisation