Le leader des libéraux allemands du FDP, Christian Lindner, est hostile à plus d'intégration européenne proposée par Angela Merkel et Emmanuel Macron. La chancelière allemande va pourtant devoir trouver un accord avec ce parti pour gouverner.   ©AFP - INA FASSBENDER / DPA
Le leader des libéraux allemands du FDP, Christian Lindner, est hostile à plus d'intégration européenne proposée par Angela Merkel et Emmanuel Macron. La chancelière allemande va pourtant devoir trouver un accord avec ce parti pour gouverner. ©AFP - INA FASSBENDER / DPA
Le leader des libéraux allemands du FDP, Christian Lindner, est hostile à plus d'intégration européenne proposée par Angela Merkel et Emmanuel Macron. La chancelière allemande va pourtant devoir trouver un accord avec ce parti pour gouverner. ©AFP - INA FASSBENDER / DPA
Publicité
Résumé

En première partie, Thierry Oberlé, grand reporter pour Le Figaro, reviendra sur le référendum des kurdes d'Irak. Dans une deuxième partie, nous questionnerons la position européenne d'Emmanuel Macron et d'Angela Merkel. Les deux chefs d'Etat devront-ils faire face à la future coalition allemande ?

avec :

Thierry Oberlé (grand reporter au Figaro), Marc Semo (Correspondant diplomatique du Monde), Hélène Miard-Delacroix (Professeure d'histoire et de civilisation de l'Allemagne contemporaine à Sorbonne Université), Thierry Chopin (Professeur de science politique à l'Université catholique de Lille, conseiller spécial à l’Institut Jacques Delors).

En savoir plus

Cette semaine, à la Sorbonne, Emmanuel Macron a prononcé un nouveau discours sur la relance européenne. En effet, dans le sillage de sa campagne, il a montré un certain optimisme concernant le futur de l’Union Européenne. Il faut dire qu’elle n’a pas vraiment le choix, l’Europe étant condamnée à s’unir au risque de péricliter.

Pour y parvenir, le chef de l’Etat compte bien s’appuyer sur le voisin allemand. l’Axe Paris-Berlin devrait se trouver au cœur de cette refonte.

Publicité

Mais les choses ne sont pas si simples, car si Angela Merkel y est favorable, elle ne l’envisage peut être pas exactement selon les mêmes modalités. Elle aussi devra composer puisque, à la faveur de l’élection du weekend dernier, et malgré sa reconduction au poste de chancelière, son parti enregistre un score historiquement faible, forçant un probable accord avec les libéraux qui se sont montrés très critique à l’égard de la vision de l’Europe défendue par Emmanuel Macron.

Une émission préparée par Tiphaine de Rocquigny et Samuel Bernard.

Références

L'équipe

Florian Delorme
Florian Delorme
Florian Delorme
Production
Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Benjamin Hû
Réalisation
Marguerite Catton
Marguerite Catton
Marguerite Catton
Collaboration
Tiphaine de Rocquigny
Tiphaine de Rocquigny
Tiphaine de Rocquigny
Production déléguée
Samuel Bernard
Collaboration