Une saoudienne conduit sa voiture dans la ville de Djeddah, le 27 septembre 2017. L'Arabie saoudite permettra aux femmes de conduire à partir de juin prochain.
Une saoudienne conduit sa voiture dans la ville de Djeddah, le 27 septembre 2017. L'Arabie saoudite permettra aux femmes de conduire à partir de juin prochain. ©AFP - REEM BAESHEN
Une saoudienne conduit sa voiture dans la ville de Djeddah, le 27 septembre 2017. L'Arabie saoudite permettra aux femmes de conduire à partir de juin prochain. ©AFP - REEM BAESHEN
Une saoudienne conduit sa voiture dans la ville de Djeddah, le 27 septembre 2017. L'Arabie saoudite permettra aux femmes de conduire à partir de juin prochain. ©AFP - REEM BAESHEN
Publicité

En première partie d'émission, nous parlerons des bouleversements en cours en Arabie Saoudite. Que va devenir le régime saoudien après les réformes lancées par le prince héritier Mohamed Ben Salman ? Puis dans un second temps, nous recevons Jérôme Tubiana, de retour du Niger.

Avec
  • Jérôme Tubiana anthropologue, journaliste, spécialiste du Darfour, du Soudan, Soudan du Sud, et Tchad pour le Small Arms Survey.
  • François Frison-Roche Chercheur au CNRS (CERSA - Université Paris 2), spécialiste des transitions démocratiques, de l'Europe post-communiste et du Yémen
  • Marc Semo Correspondant diplomatique du Monde
  • David Rigoulet-Roze Chercheur à l'Institut Français d'Analyse Stratégique (IFAS) et chercheur associé à l'IRIS. Rédacteur en chef de la revue Orients Stratégiques.

L’Arabie Saoudite est lancé dans une dynamique de modernisation. Ces derniers  mois, le prince héritier Mohammed Ben Salmane – l’homme fort du pays – a multiplié les réformes, à commencer par la plus symbolique, celle autorisant les femmes à conduire, dès juin prochain, elles seront enfin autorisé à conduire seules.

Plus récemment encore, la semaine dernière, une cinquantaine de hauts dignitaires (princes, ministres, hommes d’affaires) ont été arrêtés dans le cadre d’une vaste opération anti-corruption.

Publicité

Quelques jours plus tôt, celui qu’on surnomme « MBS »  annonçait la création d’une immense mégapole futuriste dans laquelle seraient investi près 500 milliards de dollars, avec des promesses de retombées économiques – en termes de croissance, d’emplois. Mais plus fort encore, ses propos extrêmement surprenant, appelant au retour d’un « islam modéré » dans le royaume.

Comment comprendre ce mouvement de réformes qui traverse le pays ? Par quoi est-il motivé ? Et où pourrait-il mener ? A la fois l’Arabie Saoudite elle-même, mais aussi l’ensemble de la région ?

Une émission préparée par Tiphaine de Rocquigny et Samuel Bernard

L'équipe

Florian Delorme
Florian Delorme
Florian Delorme
Production
Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Benjamin Hû
Réalisation
Tiphaine de Rocquigny
Tiphaine de Rocquigny
Tiphaine de Rocquigny
Production déléguée