Des soldats ont été déployés en renfort de la police dans les favelas de Rio de Janeiro pour faire face à la montée des violences, le 23 février 2018 ©AFP - CARL DE SOUZA
Des soldats ont été déployés en renfort de la police dans les favelas de Rio de Janeiro pour faire face à la montée des violences, le 23 février 2018 ©AFP - CARL DE SOUZA
Des soldats ont été déployés en renfort de la police dans les favelas de Rio de Janeiro pour faire face à la montée des violences, le 23 février 2018 ©AFP - CARL DE SOUZA
Publicité
Résumé

Au Brésil comme au Honduras, les dictatures militaires ont en commun d’avoir marqué durablement la vie politique et façonné des sociétés marquées par une lente démocratisation. Alors, quelles sont les traces laissées par les dictatures dans la vie politique actuelle en Amérique latine ?

avec :

Paula Vasquez (Sociologue et anthropologue, chercheuse au CNRS), Alain Rouquié (politologue, directeur de la Maison de l’Amérique latine à Paris), Anne Perotin-Dumon (historienne et archiviste, membre associée à l’Institut d’Histoire du temps présent.).

En savoir plus

Au Brésil, lorsque l’ancienne président Dilma Roussef avait été destituée, elle n’avait pas hésité à parler de « coup d’état parlementaire ». Aujourd’hui, les partisans de l’ancien président Lula parlent de « coup d’état judiciaire » pour dénoncer la condamnation dont il fait l’objet et qui devrait l’empêcher de se représenter à la fonction suprême lors du prochain scrutin présidentiel qui se tiendra en fin d’année et ce, malgré les 36% d’intention de vote dont il est crédité. Rappelons que Lula a été condamné à 12 ans de prison pour « corruption passive » et « blanchiment d’argent ».

30 ans après la fin de la dictature militaire et l’avènement de sa nouvelle constitution en 1988, les derniers signes envoyés par la démocratie brésilienne sont plutôt inquiétant.

Publicité

Aujourd'hui, nous parlerons du Honduras où, il y a moins de 10 ans et malgré les alternances, l’ancien président Manuel Zelaya avait été déposé par un coup d’état en juin 2009. Nous évoquerons aussi le cas du Venezuela, un pays où le régime chaviste de Nicolas Maduro n’envisage pas de lâcher le pouvoir et où le pays sombre progressivement dans la dictature aux dépens d’une population de plus en plus en souffrance.

L’histoire de l’Amérique latine est truffée de régimes autoritaires et dictatoriaux, pendant longtemps, la démocratie y était même marginale. Aujourd’hui, 30 ans après la fin des dictatures dans les années 1980, la démocratie semble à son tour menacée.

Comment le comprendre ? Quelles sont ces menaces ? Quelles sont les traces laissées par les dictatures dans la vie politique actuelle en Amérique latine ? Toutes ces jeunes démocraties sont-elles désormais solides et assurées ?  

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Une émission préparée par Garance Munoz.

Crédits musicaux:

Musique du début : « De la Luz » de Fakear (label : Pantheon).

Musique de fin : « Lost in Paradise » de l’un des piliers du mouvement tropicaliste au Brésil, Caetano Veloso (label : Philips).

Références

L'équipe

Florian Delorme
Florian Delorme
Florian Delorme
Production
Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Benjamin Hû
Réalisation
Marguerite Catton
Marguerite Catton
Marguerite Catton
Collaboration
Tiphaine de Rocquigny
Tiphaine de Rocquigny
Tiphaine de Rocquigny
Production déléguée
Samuel Bernard
Collaboration