Shenzhen, la plus emblématique peut-être de ces zones économiques spéciales, est passée du statut de simple port de pêche à celui d’usine du monde, à la pointe de l’innovation technologique
Shenzhen, la plus emblématique peut-être de ces zones économiques spéciales, est passée du statut de simple port de pêche à celui d’usine du monde, à la pointe de l’innovation technologique
Shenzhen, la plus emblématique peut-être de ces zones économiques spéciales, est passée du statut de simple port de pêche à celui d’usine du monde, à la pointe de l’innovation technologique ©AFP - STRINGER / IMAGINECHINA
Shenzhen, la plus emblématique peut-être de ces zones économiques spéciales, est passée du statut de simple port de pêche à celui d’usine du monde, à la pointe de l’innovation technologique ©AFP - STRINGER / IMAGINECHINA
Shenzhen, la plus emblématique peut-être de ces zones économiques spéciales, est passée du statut de simple port de pêche à celui d’usine du monde, à la pointe de l’innovation technologique ©AFP - STRINGER / IMAGINECHINA
Publicité
Résumé

Si depuis les années 1980, les zones franches se sont multipliées à la surface du globe, la Chine a tout particulièrement utilisé ces espaces pour tester l’économie de marché, à petite échelle et donc à moindre risque. Quel est leur avenir dans la compétition territoriale mondiale ?

avec :

François Bost (Professeur de géographie économique à l’Université de Reims Champagne Ardennes (Laboratoire Habiter)), Gaëlle Lacaze (ethnologue, professeur à l’Université Paris-Sorbonne.), Brigitte Dumortier (géographe, maître de conférences en géographie humaine à l’Université Paris-Sorbonne.).

En savoir plus

Si, depuis les années 1980, les zones franches se sont multipliées un peu partout dans le monde, la Chine les a tout particulièrement utilisées pour tester l’économie de marché, à petite échelle et donc à moindre risque.

Aujourd’hui, la formule a rencontré un grand succès et on considère que les 130 zones franches disséminées sur le territoire supportent une grande partie de l’économie chinoise, concentrant notamment quarante à cinquante millions d’emplois.

Publicité

Shenzhen, la plus emblématique peut-être de ces zones économiques spéciales, est ainsi passée du statut de simple port de pêche à celui d’usine du monde, à la pointe de l’innovation technologique.

Si la recette semble alléchante, elle ne va pas sans difficulté : il faut d’abord construire les infrastructures -ce qui nécessite de forts investissements-, contrôler les intrants et sortants pour limiter les trafics et les pertes financières, s’intégrer dans un tissu industriel local mais aussi dans des réseaux mondiaux, le tout sous la surveillance tatillonne des concurrents comme de l’OMC, toujours prêts à dénoncer les distorsions de concurrence.

Alors comment les zones franches ont-elles stimulé les développements industriels et commerciaux des Etats ? Comment s’implantent-elles et attirent-elles des investisseurs ? Quel est leur avenir dans la compétition territoriale mondiale ? A force de se multiplier, ne se banalisent-elles pas, risquant de perdre leur statut d’exception?

Une émission préparée par Marguerite Catton et Garance Munoz. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Extraits sonores :

Reportage sur la zone franche de Shangaï (France 24, 30 septembre 2013)

Témoignages à Shenzen. (France 24 , 17 janvier 2017)

Extrait d’un film promotionnel pour le port de libre échange de Hainan (17 avril 2018)

Le président chinois Xi Jinping (CGTN, 14 avril 2018)

Extrait d’un film promotionnel pour le projet NEOM en Arabie Saoudite, 25 octobre 2017

Moulay Hafid Elalamy ministre de l'Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique du Maroc (AFP, 27 septembre 2016)

Ambiance du Black Market à Ulan bator

Crédits musicaux :

“Yu Mountain” de Plaid (label : Warp records)

“Zone” de la Féline (label : Kwaidan Records)

En savoir plus : TERRITOIRES EN MARGE ET ÎLOTS JURIDIQUES - 2/4 - Zones franches : des enclaves mondialisées

En savoir plus : Zones franches : mode d'emplois

Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Benjamin Hû
Réalisation
Marguerite Catton
Collaboration
Tiphaine de Rocquigny
Production déléguée
Samuel Bernard
Collaboration