Un ingénieur programme un robot destiné à travailler dans une usine.
Un ingénieur programme un robot destiné à travailler dans une usine.
Un ingénieur programme un robot destiné à travailler dans une usine. ©Getty -  Monty Rakusen
Un ingénieur programme un robot destiné à travailler dans une usine. ©Getty - Monty Rakusen
Un ingénieur programme un robot destiné à travailler dans une usine. ©Getty - Monty Rakusen
Publicité
Résumé

Alors que l’OCDE prédit que 45% des emplois seront affectés, remplacés ou transformés par la robotisation dans les quinze à vingt prochaines années. Le monde du travail a déjà commencé à vivre ces bouleversements. Comment nos sociétés peuvent-elles s’adapter à ces évolutions du marché de l’emploi ?

avec :

Marc-Eric Bobillier Chaumon (professeur titulaire de la Chaire de Psychologie du Travail au CNAM.), Jean-Michel Besnier (professeur émérite de philosophie à Sorbonne Université.), Thierry Weil (professeur à Mines Paristech (chaire Futurs de l'industrie et du travail), conseiller du laboratoire d’idées la Fabrique de l'industrie.).

En savoir plus

Selon un récent rapport de l’Organisation de coopération et de développement économiques sur l’avenir du travail publié en avril dernier, 14% des emplois seraient menacés par la robotisation dans les quinze à vingt prochaines années et 31,6% des postes seraient profondément transformés par cette même automatisation des tâches. Notamment par les intelligences artificielles désormais capables d’assumer des tâches que, jusqu’il y a peu, nous étions les seuls à assumer - chauffeurs, banquiers mais aussi bientôt professeurs ou journalistes.

L’intelligence artificielle rencontre l’histoire de la mécanisation 

 À n’en pas douter, la révolution technologique de l’intelligence artificielle a rencontré l’histoire de la mécanisation et au-delà de l’emploi, c’est bien le monde du travail lui-même qui se trouve bouleversé.

Publicité

Aujourd’hui, les gens sont globalement plus intelligents, le niveau de formation s’élève et leur capacité à mobiliser leurs compétences les plus diverses au travail augmente alors que le taylorisme était pensé pour des gens bêtes. Thierry Weil

Alors les machines vont-elles tous nous mettre au chômage ? Les nouvelles technologies vont-elles plus simplement nous pousser vers d’autres activités ? Comment nos sociétés peuvent-elles s’adapter à ces évolutions du marché de l’emploi ? Comment les travailleurs mais aussi les usagers vont-ils cohabiter avec les robots ? Que découvre-t-on de la « machinisation » de l’homme dans la forme contemporaine du travail ?

Une émission préparée par Marguerite Catton et Corentin Mançois. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Extraits sonores :

- Ajay Royyuru, vice-président de la division « Healthcare & Life Research » d’IBM, aborde le cas de Watson. En utilisant les connaissances des cancérologues, cet algorithme a appris à analyser les radiographies, les résultats de scanners ou de tests sanguins et à reconnaître les symptômes caractéristiques de chaque tumeur cancéreuse (extrait du documentaire L’Intelligence artificielle va-t-elle nous dépasser ? de Guilain Depardieu et Thibault Martin, Arte production, 2018)

- Une rédaction sans journalistes ? Le défi est déjà relevé à San Francisco, près de la Silicon Valley. C'est là qu'Alexandre Elkrief, un jeune Français de 24 ans, a installé sa start-up en 2018. Avec une équipe de diplômés de Stanford, la prestigieuse université californienne, il a lancé un site internet d'information baptisé Knowhere (France 2, 14 février 2019)

- La juge Donna Gallucio rend son verdict dans un tribunal du New Jersey, aidée par des algorithmes (Arte reportage, 22 mars 2019)

- Dans une interview pour le site Quartz il y a deux ans, Bill Gates expliquait pourquoi les robots qui remplaçaient les gens au travail devaient être assujettis à une taxe (Quartz, 16 février 2017)

- Aux Etats-Unis, Jesse Rochelle de l’entreprise Stenner Pump, Joerg Schwarten, responsable robotique dans l’usine Stihl et Ernestine Smith, ouvrière dans cette même usine, expliquent l’intérêt d’avoir un cobot pour travailler (France 2, reportage de Valérie Astruc, 19 septembre 2016)

Extraits musicaux:

- Dundas, Ontario de Manitoba (label : Leaf)

- Yoshimi Battles the Pink Robots pt.1 des Flaming Lips (label : WB)

En savoir plus : Le travail contre les robots

Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Benjamin Hû
Réalisation
Maïder Gerard
Collaboration
Marguerite Catton
Collaboration
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Vincent Abouchar
Réalisation
Corentin Mançois
Collaboration