Nil, Indus, Ravi : le complexe de l’aval : épisode 1/4 du podcast Dans les méandres des fleuves

Une femme fait paître ses vaches devant le fleuve Indus et le monastère bouddhiste de Stakna en Inde, en juillet 2016.
Une femme fait paître ses vaches devant le fleuve Indus et le monastère bouddhiste de Stakna en Inde, en juillet 2016. ©AFP - GARCIA JULIEN / HEMIS.FR
Une femme fait paître ses vaches devant le fleuve Indus et le monastère bouddhiste de Stakna en Inde, en juillet 2016. ©AFP - GARCIA JULIEN / HEMIS.FR
Une femme fait paître ses vaches devant le fleuve Indus et le monastère bouddhiste de Stakna en Inde, en juillet 2016. ©AFP - GARCIA JULIEN / HEMIS.FR
Publicité

L’Afghanistan, la Chine, l’Inde, l’Egypte, l'Irak, autant de pays partageant des frontières fluviales en proie à des conflits liés à la répartition des ressources en eau. Entre pays en amont et pays en aval quelles sont les différentes manières de partager les eaux ?

Avec
  • Laurence Boisson de Chazourne professeur à la Faculté de droit de l'université de Genève.
  • Alexandre Taithe chargé de recherche à la Fondation pour la recherche stratégique.
  • Franck Galland chercheur associé à la Fondation pour la recherche stratégique, président d'Environmental Emergency & Security Service, auteur de « Le grand jeu : chroniques géopolitiques de l'eau », ed.CNRS.

Un fleuve, une frontière. En amont, un pays ayant la main sur son débit. En aval, un autre état menaçant d’employer la force pour ne pas en être privé.

Voilà, en substance, la situation que vivent l’Inde et le Pakistan autour de ce fleuve convoité, l’Indus, mais aussi de cinq autres rivières partagées par les deux états.

Publicité

« L’eau ne peut pas couler avec le sang » avait dit le premier ministre indien Narendra Modi en décembre 2016, à la suite d'une série d’attentats au Cachemire. Des attentats qui menaçaient de remettre en question le traité de l’Indus, signé en 1960 par ces deux pays en conflit quasi-permanent depuis l’indépendance du Pakistan en 1947.

Alors jusqu’à quel point la rivalité entre l’Inde et le Pakistan est imputable à cet antagonisme fluvial ? Et quels sont les enjeux politiques et géopolitiques autour de ces ressources hydriques ?

Bien d’autres pays sont concernés par ces questions.

L’Afghanistan, la Chine, l’Inde, l’Egypte, l’Ethiopie, la Turquie, l’Irak, autant de pays où se pose l’épineuse question du partage des eaux avec leurs voisins.

Quelles sont les différentes manières de partager les eaux ? Que dit le droit international ? Et comment dépasser les conflictualités ?

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Une émission préparée par Samuel Bernard 

Crédits musicaux : 

Musique de début : "Kalander" de Shye Ben-Tzur

Musique de fin :  "La Temaa' Kalami" de Youssra El Hawary 

L'équipe