Manifestation de supporters du premier ministre destitué Imarn Khan.
Manifestation de supporters du premier ministre destitué Imarn Khan.
Manifestation de supporters du premier ministre destitué Imarn Khan. ©AFP - Abdul MAJEED
Manifestation de supporters du premier ministre destitué Imarn Khan. ©AFP - Abdul MAJEED
Manifestation de supporters du premier ministre destitué Imarn Khan. ©AFP - Abdul MAJEED
Publicité
Résumé

Après une première partie en Russie pour tenter de comprendre la perception de l'invasion de l'Ukraine par la population russe, direction le Pakistan où le premier ministre Imran Khan a été destitué par une motion de censure le 10 avril 2022.

avec :

Gilles Boquérat (chercheur associé à la Fondation pour la recherche stratégique), Olivier Guillard (directeur de recherche Asie à l'IRIS, directeur de l'information chez CRISIS24.).

En savoir plus

Première partie : retour de Russie

Des passants russes marchent à côté d'un monument en l'honneur du rôle troupes aéroportées pendant la seconde guerre mondiale à Voronej
Des passants russes marchent à côté d'un monument en l'honneur du rôle troupes aéroportées pendant la seconde guerre mondiale à Voronej
© Getty - Mihail Siergiejevicz

Depuis le début de l’invasion russe en Ukraine, on s’interroge sur  le soutien de la population russe à “l’opération militaire” voulue par Vladimir Poutine. La censure - fermeture des médias indépendants, lois sur les fake news condamnant jusqu’à quinze ans de prison le partage d’informations jugées mensongères - ainsi que la propagande sont évoquées pour comprendre les réactions des Russes. Natacha Tatu s’est rendue à Voronej, une ville d’un million d’habitants, à 350 km de la frontière ukrainienne, pour comprendre comment fonctionne la propagande du Kremlin et l’état d’esprit des Russes face à l’invasion de leur voisin.

Avec Natacha Tatu, grand reporter à l’Obs.

Publicité

"Il y a un climat paranoïaque en ce moment en Russie, une inquiétude qui s’est installée partout et que je n’ai jamais ressentie depuis trente ans que je vais dans ce pays" observe Natacha Tatu.

Les reportages de Natacha Tatu et les photographies de Patrick Wack sont à retrouver dans l'Obs de cette semaine et sur leur site. 

Table ronde d'actualité internationale 

Fragilisé depuis plusieurs semaines, le premier ministre pakistanais Imran Khan a fini par perdre son poste pour être remplacé par le chef de l’opposition : Shehbaz Sharif, frère cadet de Nawaz Sharif, qui a déjà été plusieurs fois premier ministre de son pays. 

Quelles sont les racines de ce changement de gouvernement ? Quelles implications pour ce pays de plus de 220 millions d’habitants, nucléarisé et partageant des frontières avec l’Inde, la Chine, l’Iran, et l’Afghanistan alors que les talibans ont fait leur retour au pouvoir chez le voisin afghan et que la situation sécuritaire est inquiétante ? Le Pakistan pourrait-il rentrer dans une nouvelle ère d'instabilité politique ? Quelles en seraient les conséquences pour une région située au cœur d’enjeux stratégiques de premier plan ?

Florian Delorme reçoit Olivier Guillard, docteur en droit international public, chercheur au CERIAS et directeur de l’information chez Crisis et Gilles Boquérat, chercheur associé à la Fondation pour la recherche stratégique. 

"Imran Khan bénéficiait d’un réel soutien populaire notamment auprès de la jeunesse urbaine et éduquée qui voulait tourner la page des dynasties Bhutto et Sharif. Mais ce soutien s’est effrité car cette fois-ci l’opposition a fait front commun et l’armée ne l’a pas sauvé" analyse Gilles Boquérat.

"Imran Khan est devenu pour les militaires et une partie non négligeable de la population européenne un élément gênant qui nuisait à l’image du Pakistan sur la scène internationale" explique Olivier Guillard

Le dessin de la semaine

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Références musicales & sonores

  • Anna Netrebko - Ne veter veya s vïsotï
  • Nikolai Rimsky Korsakov - Daniel Barenboim, piano 
  • Shehbaz Sharif devient Premier ministre du Pakistan (TV5 monde, 12 avril 2022)
Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Benjamin Hû
Réalisation
Barthélémy Gaillard
Collaboration
Bertille Bourdon
Collaboration
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Margaux Leridon
Collaboration
Vincent Abouchar
Réalisation