Sommet du G7, 2014 ©Getty - Bernd von Jutrczenka
Sommet du G7, 2014 ©Getty - Bernd von Jutrczenka
Sommet du G7, 2014 ©Getty - Bernd von Jutrczenka
Publicité
Résumé

De Sanna Marin, élue Premier Ministre de la Finlande à la congresswoman américaine Alexandria Ocasio Cortez, la lumière est faite récemment sur quelques figures de femmes en politique. Simple trompe l’œil? Qu'en est-il en réalité? Que signifie vraiment « féminiser » le pouvoir ?

avec :

Réjane Sénac (Directrice de recherche au CNRS, enseignante à Sciences Po au centre de recherches politiques (Cevipof),autrice de « Radicales et fluides : les mobilisations contemporaines » (Presses de Sciences Po, octobre 2021).), Stéphanie Tawa Lama-Rewal (directrice de recherche au CNRS, politiste spécialiste de la démocratie participative en Inde), Anne-Laure Briatte (Maitresse de conférence en histoire et civilisation allemande à Sorbonne Université.).

En savoir plus

De Sanna Marin, élue Première Ministre de la Finlande à 34 ans à la congresswoman américaine Alexandria Ocasio Cortez, les médias ont récemment mis en lumière plusieurs figures de femmes en politique, soulignant leur genre et leur jeune âge, faisant d’elles les incarnations d’un renouvellement du pouvoir.

Pourtant, les femmes sont loin d’être nouvelles en politique.

Publicité

D’Angela Merkel, à Margareth Thatcher, en passant par Michelle Bachelet au Chili ou Indira Gandhi en Inde, nombre de grandes figures de femmes jalonnent l’histoire politique récente du monde.

Et pourtant, force est de reconnaitre qu’elles n’ont pas la place qu’elles devraient avoir – ne serait—ce qu’au regard de ce qu’elles représentent d’un point de vue démographique.

Dans ces conditions nous allons étudier l’état de la situation : quelles sont les options retenues pour aller vers la parité ? Faut-il instaurer des quotas ? Est-il préférable de voter des lois ou de promouvoir des incitations? Faut-il accepter le différencialisme pour permettre la féminisation des sphères de pouvoirs ?

Quels sont encore les obstacles à l’entrée des femmes en politique ? Les blocages sont-ils institutionnels, sociétaux ou bien liés à une certaine conception de l’égalité ?

4 min

Une émission préparée par Bertille Bourdon. 

Extraits sonores

Sanna Marin, jeune première ministre Finlandaise de 34 ans, à la tête d’un gouvernement de coalition depuis le 10 décembre 2019 , participant à un débat au Forum économique de Davos en janvier 2020 : « On ne se réunit pas dans les vestiaires pour femmes » « je n’ai pas tant porté attention aux médias »  sur Brut, 23 janvier 2020.

Hillary Clinton à la Conférence de Beijing 1995 : autour de 2’40 « Elles ont le droit de participer pleinement à la politique de nos pays »

Christine Lagarde interviewée en 2012  sur Beat TV, émission "Women in the world". 

Election de Simone Veil comme présidente de l'Assemblée Européenne (Antenne 2  , 17 juillet 1979) -Archive INA 

En 1966, interviewée par le journaliste Raymond Tortora, Indira Gandhi s’exprime en français sur la place de la femme en Inde (Source : Archive INA ORTF)

Angela Merkel refuse  de servir d'"alibi" à la faible proportion d'élues en politique. RTBF Audio, 12 novembre 2018.

Extraits musicaux 

THE SLITS – « I heard it to the grapevine » : groupe punk féministe (Grande-Bretagne) qui reprend en 1979 le tube de Marvin Gaye.

Nightmares on wax – «  African Pirates »

Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Benjamin Hû
Réalisation
Hélaine Lefrançois
Production déléguée
Bertille Bourdon
Collaboration
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Margaux Leridon
Collaboration
Vincent Abouchar
Réalisation