New York, 11 septembre 2017. Les membres du Conseil de sécurité des Nations Unies se sont réunis à propos de la Corée du Nord au siège de l'ONU.
New York, 11 septembre 2017. Les membres du Conseil de sécurité des Nations Unies se sont réunis à propos de la Corée du Nord au siège de l'ONU.
New York, 11 septembre 2017. Les membres du Conseil de sécurité des Nations Unies se sont réunis à propos de la Corée du Nord au siège de l'ONU. ©AFP - DREW ANGERER
New York, 11 septembre 2017. Les membres du Conseil de sécurité des Nations Unies se sont réunis à propos de la Corée du Nord au siège de l'ONU. ©AFP - DREW ANGERER
New York, 11 septembre 2017. Les membres du Conseil de sécurité des Nations Unies se sont réunis à propos de la Corée du Nord au siège de l'ONU. ©AFP - DREW ANGERER
Publicité
Résumé

Joan Tilouine, grand reporter pour Le Monde revient sur ses reportages sur Boko Haram. Puis, à la veille de la 72ème Assemblée générale de l'ONU qui s'ouvrira le 18 septembre prochain, nous questionnons le rôle de l'ONU ainsi que sa capacité à maintenir la paix dans le monde.

avec :

Guillaume Devin (professeur des universités en sciences politiques à Sciences Po Paris, chercheur au CERI), Marc Semo (correspondant diplomatique du Monde), Joan Tilouine (grand reporter pour le journal Le Monde.), Thierry Vircoulon (Chercheur associé au Centre Afrique subsaharienne de l'Ifri).

En savoir plus

La 72ème Assemblée Générale des Nations Unies s’est ouverte cette semaine. Dans les prochains jours les chefs d’états et de gouvernements se succéderont à la tribune pour y exposer leur vision du monde et la manière dont ils perçoivent la résolution des conflits en cours.

La résolution des conflits et la sécurité du monde sont bien le premier objectif mentionné dans l’article 1 de sa Charte, ce dont on pourrait douter lorsque l'on voit la Birmanie par exemple où la minorité Rohingya continue de fuir le pays et où le dialogue est bien difficile avec l’ancienne dissidente et Prix Nobel de la Paix Aung San su Kyi.

Publicité

La Corée du Nord, qui vient de réagir aux sanctions onusiennes avec un nouveau tir de missile au-dessus du Japon, invite également à douter de l'influence des Nations Unies. Sans oublier le bilan de son action en Syrie où l'ONU n’est jamais parvenu à rassembler les conditions de l’émergence de la paix.

Pour finir, il faudra évidement évoquer ces pays qui sont le théâtre permanent de conflits et où, malgré les opérations de maintien de la Paix, les casques bleus s’avèrent dans l’incapacité de garantir la sécurité. De ce point de vue, la République Démocratique du Congo est un bien triste exemple, avec une opération historique du point de vue de sa durée, de son ampleur, et de son coût.

Pour aller plus loin:

La série d'article de Joan Tilouine « Entre Maiduguri et Boko Haram, une lutte à mort »

Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Benjamin Hû
Réalisation
Marguerite Catton
Collaboration
Tiphaine de Rocquigny
Production déléguée
Samuel Bernard
Collaboration