Des billets en lires turques comptés dans un bureau de change à Istanbul le 8 aout 2018.
Des billets en lires turques comptés dans un bureau de change à Istanbul le 8 aout 2018.
Des billets en lires turques comptés dans un bureau de change à Istanbul le 8 aout 2018. ©AFP - Yasin Akgul
Des billets en lires turques comptés dans un bureau de change à Istanbul le 8 aout 2018. ©AFP - Yasin Akgul
Des billets en lires turques comptés dans un bureau de change à Istanbul le 8 aout 2018. ©AFP - Yasin Akgul
Publicité
Résumé

La Turquie connait une inflation record qui frappe de plein fouet la population. Une inflation qui, couplée à la forte dévaluation de la livre turque, suscite des interrogations sur la politique économique menée par Recep Tayyip Erdogan.

avec :

Ahmet Insel (Professeur retraité de l’université de Galatasaray à Istanbul, éditeur), Deniz Unal (Economiste, Rédactrice en chef du Panorama du CEPII et éditrice aux Éditions Bleu autour).

En savoir plus

Le 1er février 2022, l’institut statistique turc annonçait une inflation de 48,69% sur un an, un niveau sans précédent depuis vingt ans et l’arrivée au pouvoir de l’AKP, le parti d’Erdogan. Un chiffre impressionnant, que certains économistes indépendants jugent sous-estimé afin d’éviter de ne trop ternir l’action économique du régime. 

En bout de chaîne pourtant, la réalité est aussi indéniable que violente. Plus d'un million et demi de Turcs sont passés sous le seuil de pauvreté entre 2019 et 2020, factures d’électricité et prix des denrées alimentaires flambent : la population est frappée de plein fouet par ce retour de l’inflation. Au sommet de l’Etat pourtant, Recep Tayyip Erdogan maintient volontairement des taux directeurs bas, au risque de se mettre à dos les électeurs à un an du scrutin présidentiel.

Publicité

Pourquoi le président turc s’obstine-t-il à mener une politique inflationniste unanimement critiquée par les économistes ? Comment l’AKP, loué pour ses succès économiques une décennie durant, a-t-il pu mener la Turquie dans une telle impasse ? Et quelles sont les conséquences sociales et politiques de cette spirale inflationniste dans laquelle la Turquie est aujourd’hui engagée ? 

La centralisation du pouvoir voulue par Erdogan touche désormais de plein fouet l’économie (…) Petit à petit des gens favorables au pouvoir ont été placés dans les postes de l’appareil d’Etat et des entreprises publiques. Ces nouveaux notables sont, soit incompétents, soit dans l'incapacité d'utiliser leurs compétences. Deniz Ünal

Erdogan est typique des leaders qui utilisent l’identité nationale en exacerbant le discours identitaire tout en embrassant le capitalisme. Il renforce aujourd’hui l’utilisation d’un nationalisme identitaire pour gagner une légitimité qu’il ne peut plus tirer des fruits de sa politique de croissance économique. Ahmet Insel

Florian Delorme reçoit Deniz Ünal, économiste au Centre d’études prospectives et d’informations internationales (CEPII), et Ahmet Insel, économiste politologue et éditeur, professeur retraité de l’université de Galatasaray à Istanbul. 

Seconde partie : le focus du jour

Le transfert de l'inflation turque à Chypre

Un couple de passants marchant le long d'une route de Nicosia en République Turque de Chypre du Nord
Un couple de passants marchant le long d'une route de Nicosia en République Turque de Chypre du Nord
© AFP - Amir Makar

Selon un dicton devenu populaire dans le nord de Chypre, « quand la Turquie attrape un rhume, Chypre du nord a la fièvre ». Dans cette République uniquement reconnue par la Turquie, l’inflation s’est exportée par la lira, la monnaie turque en vigueur. C’est donc au terme d’une campagne marquée par la hausse de la pauvreté que le parti de droite nationaliste UPB, proche d’Erdogan, a remporté les élections législatives du 23 janvier 2022. 

Couplées à la pandémie, quelles sont les conséquences de l’inflation turque sur l’économie nord-chypriote ? Quelles interactions a-t-elle favorisé entre le Nord et le Sud de Chypre ? Et comment le transfert des crises économiques turques servent-elles l’opposition depuis les années 2000 ? 

La relation entre l’inflation en Turquie et en Chypre du nord résulte d’une situation ou la plupart des biens importés viennent de Turquie. La république turque de Chypre étant une économie ilienne qui importe la plupart de ses produits de consommation, l’inflation en Turquie a mécaniquement de lourdes répercussions sur l’économie locale. Théotime Chabre

Avec Théotime Chabre, doctorant en sciences politiques et sociologie au laboratoire Mesopolhis de l'Université d'Aix Marseille et membre de l’Institut Convergences Migration. 

Références sonores

-Erdogan se veut rassurant sur l’évolution du cours de la livre turque lors d’une conférence (TV Monde Info, 22 décembre 2021)  

- Témoignage d’un Turc sur le marché qui déplore la dévalorisation de la monnaie (France 24, 1er février 2022)  

- Témoignage d’Umut Bicgi, vendeur d’appareils photos et d’électronique, expliquant que la chute du cours de la livre turque a provoqué une hausse des prix des produits importés (C dans l’air, 9 octobre 2020) 

- Témoignage d’un commerçant turc expliquant que le gouvernement est aveugle aux souffrances du peuple (AFP, 13 mars 2021)

-Erdogan exprime son impatience et son mécontentement vis-à-vis de la Banque centrale turque tout en réaffirmant son indépendance (CGTN Français, 15 septembre 2018)

-Témoignage d'un étudiant stambouliote expliquant les difficultés liées à la vie chère  et témoignage de Candeniz Aks, étudiant arrêté à la suite d'une manifestation contre la vie chère (France 24, 1er février 2022)

-Erdogan décrédibilise les manifestants qui protestent contre l'inflation en les traitant de terroristes (France 24, 18 octobre 2021)

-Témoignage d'un commerçant expliquant qu’il doit augmenter ses prix en raison de l’inflation (AFP, 5 septembre 2018)

Références musicales

-"Research 7.3.1.” de ROB (Label : Hippocampus)

-"World inflation" de Junior Murvin (Label : Inna de Yard)

Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Benjamin Hû
Réalisation
Barthélémy Gaillard
Collaboration
Bertille Bourdon
Collaboration
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Margaux Leridon
Collaboration
Vincent Abouchar
Réalisation