e drapeau olympique et le drapeau russe lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver de Sotchi le 23 février 2014 afp.com
e drapeau olympique et le drapeau russe lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver de Sotchi le 23 février 2014 afp.com
e drapeau olympique et le drapeau russe lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver de Sotchi le 23 février 2014 afp.com ©AFP - Andrej ISAKOVIC
e drapeau olympique et le drapeau russe lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver de Sotchi le 23 février 2014 afp.com ©AFP - Andrej ISAKOVIC
e drapeau olympique et le drapeau russe lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver de Sotchi le 23 février 2014 afp.com ©AFP - Andrej ISAKOVIC
Publicité
Résumé

En décembre dernier, après des années de tergiversation des différentes instances compétentes, l’Agence mondiale antidopage a exclu la Russie des compétitions sportives internationales pour quatre ans. La décision de l’AMA mettra-t-elle un coup d’arrêt à la diplomatie sportive de Moscou ?

avec :

Lukas Aubin (Docteur en études slaves et spécialiste de la géopolitique de la Russie et du sport, membre du Centre de recherches pluridisciplinaire multilingues de Paris Nanterre), Sylvain Dufraisse (Maître de conférences en histoire du sport à l'université de Nantes).

En savoir plus

En décembre dernier, après des années de tergiversation des différentes instances compétentes, l’Agence mondiale antidopage a exclu la Russie des compétitions sportives internationales pour quatre ans.

Quatre ans pendant lesquels Moscou ne pourra plus participer aux grands rendez-vous (ou alors sous bannière neutre) ni, a priori, les organiser.

Publicité

Un coup sévère porté à la diplomatie du sport russe, volet essentiel du soft power selon Vladimir Poutine. 

Lui-même sportif aguerri, le maître du Kremlin s’est en effet appliqué, dès son arrivée au pouvoir, en 2000, à faire de la Russie une puissance incontournable en la matière.

Objectif : voir rayonner le pays à l’international, mais également travailler les mentalités à l’intérieur.

S’appuyant sur des oligarques acquis à sa cause, le dirigeant a ainsi transformé en quelques années la station balnéaire de Sotchi en un site olympique pharaonique, qui s’est retrouvé sous les caméras du monde entier lors des J.O d’Hiver 2014.

Mais c’est quatre ans plus tard, avec la Coupe du monde de football, que la diplomatie sportive de Moscou a atteint son apogée, faisant converger des centaines de milliers de supporteurs vers la Russie. Un succès d’image indéniable, aujourd’hui terni par les différentes affaires de dopages auxquelles est confronté le pays.

La décision de l’AMA mettra-t-elle un coup d’arrêt à la diplomatie sportive de Moscou ? La Russie pourra-t-elle au contraire s’appuyer sur cette déconvenue pour rebondir ?

Quel bilan tirer des vingt ans de diplomatie sportive de Vladimir Poutine ?  Pourquoi en a-t-il fait un élément si central de sa politique ?

« La diplomatie sportive russe a changé de ligne de mire, elle est devenue plus positive, les agences russes cherchent à montrer patte blanche pour entrer de nouveau dans le concert des nations sportives internationales. » Lukas Aubin 

« La Russie voulait lancer un cercle vertueux sportif » Lukas Aubin 

En savoir plus : La Russie, l'autre pays du dopage ?

« C’est après la Seconde Guerre mondiale que l’insertion des soviétiques dans le monde du sport international se fait. Il s’agit par le sport de séduire les opinions occidentales, de mesurer les performances des soviétiques et de rendre les victoires des soviétiques officielles. »  Sylvain Dufraisse. 

« Le sportif devient au cours des années 1930 un exemple du très bon citoyen qui, par son adhésion au régime soviétique, va pouvoir porter haut les couleurs de la patrie. » Sylvain Dufraisse. 

Extraits sonores : 

- Extrait de la déclaration de Craig Reedie, actuel président de l’AMA, concernant l’interdiction pour la Russie de participer pour quatre ans aux principaux événements internationaux, notamment les Jeux olympiques 2020 et 2022 et la Coupe du monde de foot 2022 (RTBF, 09 décembre 2019)

- Extrait de la déclaration de Witold Banka, futur président de l’AMA, dans laquelle il justifie la décision de l’AMA en protégeant les athlètes russes propres (RTBF, 09 décembre 2019)

- Le président russe Vladimir Poutine a vivement dénoncé le 10 décembre dernier la décision de l'Agence mondiale antidopage d'exclure son pays des compétitions sportives internationales pour quatre ans (France 24, 10 décembre 2019)

- Annonce de Jimmy Carter de boycotter les JO de Moscou le 20 février 1980 (TF1, 20 février 1980)

Extraits musicaux : 

Musique en tapis : « Exclusion » de RHX (label : Plus 8 records)

Musique de fin : « Le Sport » de Jacno (label : Warner)

Retrouvez les musiques diffusées dans l'émission sur notre playlist Soundsgood à télécharger sur  Spotify, Deezer, Youtube, Napster :

Une émission préparée par Margaux Leridon. 

Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Benjamin Hû
Réalisation
Hélaine Lefrançois
Production déléguée
Bertille Bourdon
Collaboration
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Margaux Leridon
Collaboration
Vincent Abouchar
Réalisation