10 septembre 2017, île de Saint-Martin. Ce qu'il reste d'un restaurant de bord de mer après avoir été dévasté par l'ouragan Irma.
10 septembre 2017, île de Saint-Martin. Ce qu'il reste d'un restaurant de bord de mer après avoir été dévasté par l'ouragan Irma.
10 septembre 2017, île de Saint-Martin. Ce qu'il reste d'un restaurant de bord de mer après avoir été dévasté par l'ouragan Irma. ©AFP - MARTIN BUREAU
10 septembre 2017, île de Saint-Martin. Ce qu'il reste d'un restaurant de bord de mer après avoir été dévasté par l'ouragan Irma. ©AFP - MARTIN BUREAU
10 septembre 2017, île de Saint-Martin. Ce qu'il reste d'un restaurant de bord de mer après avoir été dévasté par l'ouragan Irma. ©AFP - MARTIN BUREAU
Publicité
Résumé

Après le passage des ouragans Irma, Maria et José, les îles des Caraïbes sont ravagées, dévastées et ce n'est pas la première fois. En 2007, deux ouragans avaient déjà causé d'énormes dégâts. Ces îles sont-elles les premières victimes du réchauffement climatique ? Quel est leur avenir ?

avec :

Frédéric Léone (géographe, spécialiste des risques naturels à l’université Paul-Valéry de Montpellier), François Gemenne (Spécialiste de la gouvernance du climat et des migrations, directeur de l’Observatoire Hugo à l’université de Liège, enseignant à Sciences-Po et à la Sorbonne), Virginie Duvat (Spécialiste des milieux tropicaux. Professeur de Géographie à l'Université de la Rochelle, elle est chercheuse au laboratoire LIENSs Littoral ENvironnement SociétéS (une unité mixte CNRS - Université de la Rochelle).).

En savoir plus

Le 6 septembre dernier, Irma s’abat sur l’arc des Antilles, avec ses vents à 300 km/h, emportant tout sur son passage, en particulier l’île de Saint Martin qui a subi ces vents pendant plus d’une trentaine d’heure. C’est ensuite au tour de Maria, de venir souffler sur la Guadeloupe, Porto Rico. Cuba non plus n’a pas été épargné.

Deux ouragans de catégorie 5 en quelques jours, voilà un phénomène rare, qui n’était pas arrivé depuis près de 10 ans. Selon les climatologues, le dérèglement climatique constituerait un facteur aggravant et qui devrait, à l’avenir, contribuer à intensifier l’intensité des prochains ouragans.

Publicité

Saint Martin, La Guadeloupe, mais aussi Porto Rico et aussi Cuba. Des pays aux situations politiques, économiques et sociales très différentes. Comment répondent-il et réagissent-ils à ces phénomènes ? Quels sont les dispositifs techniques et logistiques permettant de rendre ces sociétés moins vulnérables aux catastrophes naturelles ?

Surtout, comment reconstruire ? Et faut-il vraiment reconstruire ? Devons-nous nous résigner à abandonner des terres trop exposées aux risques climatiques et accepter qu’elles ne soient définitivement des sinistrées du réchauffement climatique ? Ou est-ce qu'au contraire, l’histoire de ces territoires prouvent-ils que la résilience a toujours permis de tourner la page des catastrophes naturelles ?

Une émission préparée par Samuel Bernard.

Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Benjamin Hû
Réalisation
Marguerite Catton
Collaboration
Tiphaine de Rocquigny
Production déléguée
Samuel Bernard
Collaboration