Le président sud-coréen Moon Jae-in (au dernier rang, à gauche) et Kim Yo-jung, la sœur du président nord-coréen, (à droite) applaudissent l'équipe unifiée de Corée lors d'un match de hockey
Le président sud-coréen Moon Jae-in (au dernier rang, à gauche) et Kim Yo-jung, la sœur du président nord-coréen, (à droite) applaudissent l'équipe unifiée de Corée lors d'un match de hockey
Le président sud-coréen Moon Jae-in (au dernier rang, à gauche) et Kim Yo-jung, la sœur du président nord-coréen, (à droite) applaudissent l'équipe unifiée de Corée lors d'un match de hockey ©AFP - MANABU KATO / YOMIURI
Le président sud-coréen Moon Jae-in (au dernier rang, à gauche) et Kim Yo-jung, la sœur du président nord-coréen, (à droite) applaudissent l'équipe unifiée de Corée lors d'un match de hockey ©AFP - MANABU KATO / YOMIURI
Le président sud-coréen Moon Jae-in (au dernier rang, à gauche) et Kim Yo-jung, la sœur du président nord-coréen, (à droite) applaudissent l'équipe unifiée de Corée lors d'un match de hockey ©AFP - MANABU KATO / YOMIURI
Publicité
Résumé

Les Jeux olympiques d'hiver se sont ouverts à Pyeongchang sous le signe de la réconciliation entre les deux Corée. Mais si la rencontre de Moon Jae-in, le président sud-coréen, et Kim Yo-jung, la sœur du président du Nord, a scellé la voie du rapprochement, les divisions politiques demeurent vives.

avec :

Dorian Malovic (Chef du service « Asie » au quotidien La Croix, auteur de "Le Monde selon Kim Jong-un"), Valérie Gelézeau (Géographe, directrice d'études à l'EHESS dans le laboratoire Chine, Corée, Japon), Steven Denney (politologue à l'Université de Toronto, spécialiste des réfugiés nord-coréens en Corée du sud.).

En savoir plus

C’est lors d’une rencontre intercoréenne, le 9 janvier dernier, que la république populaire démocratique de Corée a confirmé sa participation aux jeux de Pyeongchang. Un événement qui n’est pas que sportif lorsqu’on sait les tensions qui déchirent la péninsule.

Pourtant, l’espoir est bien là, des émissaires du régime de Kim Joung Eun ont déjà rencontrés les officiels du sud, notamment sa sœur, Kim Yo-jong. C’est donc la première fois qu’un membre de la famille Kim pose un pied en Corée du sud depuis 3 générations.

Publicité

Que peut-on attendre de cette rencontre ? Un rapprochement est-il possible ? 

L’espoir est bien là, d’autant que le président sud-coréen, Moon Jae-In, arrivée au pouvoir en mai 2017, est favorable au dialogue. 

Mais cela suffira-t-il ? L’histoire récente nous montre que les processus de rapprochements ont déjà existé et qu’ils n’avaient pas permis de régler les différends ? Faut-il en conclure que, en l’état actuel des choses, la réconciliation est tout bonnement impossible ? Et si c’est le cas, pourquoi ?

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour aller plus loin:

11 min

Une émission préparée par Samuel Bernard.

Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Benjamin Hû
Réalisation
Marguerite Catton
Collaboration
Tiphaine de Rocquigny
Production déléguée
Samuel Bernard
Collaboration