Une pile de carcasses de téléphones portables sur le site de traitement des métaux rares de Morphosis au Havre.
Une pile de carcasses de téléphones portables sur le site de traitement des métaux rares de Morphosis au Havre. ©AFP - CHARLY TRIBALLEAU
Une pile de carcasses de téléphones portables sur le site de traitement des métaux rares de Morphosis au Havre. ©AFP - CHARLY TRIBALLEAU
Une pile de carcasses de téléphones portables sur le site de traitement des métaux rares de Morphosis au Havre. ©AFP - CHARLY TRIBALLEAU
Publicité

Nous en changeons en moyenne tous les deux ans. Derrière l'obsolescence du téléphone portable, c'est la production de cet objet qui inquiète. De l'extraction polluante de minerais rares à l'émission de gaz à effet de serre, le bilan écologique effraie. Un téléphone vert et éthique est-il possible ?

Avec
  • Dominique Roux professeure de marketing à l'Université de Reims Champagne-Ardenne.
  • Françoise Berthoud Directrice du Groupement de service EcoInfo "Pour une informatique éco-responsable", Ingénieur de recherche Hors Classe en informatique à Grenoble, laboratoire LPMMC (UMR 5493, CNRS, UJF)
  • Guillaume Pitron Chercheur associé à l'IRIS, journaliste et réalisateur de documentaires, spécialiste des matières premières

En moyenne, nous changeons de téléphone portable tous les deux ans. Une durée de vie très courte pour un objet qui coûte excessivement cher à la planète. 

L'émission des gaz à effet de serre liée à la production des téléphones est en pleine croissance. Si on continue à ce rythme, en 2030 on sera au même ordre de grandeur que les émissions liées à l'industrie automobile. Françoise Berthoud

Publicité

Il faut dire que nos téléphones portables sont composés des minerais les plus précieux : or, tantale, étain, tungstène ou encore lithium. Des matériaux disponibles en quantités limitées et dont l’extraction pollue énormément.

Une terrible empreinte 

Déversement de produits toxiques, radioactivité, émission de gaz à effet de serre, contamination des sols, de l’eau. Le bilan écologique est désastreux. En plus du coût pour la Terre s’ajoute le coût humain. Certains composants sont surnommés « les minerais de sang » pour souligner leurs liens avec des conflits armés particulièrement sanglants - en République démocratique du Congo notamment.

Alors quelle est l’empreinte réelle de nos smartphones ? Peut-on réduire l’impact environnemental de ces objets high-tech ? Un téléphone vert et éthique est-il possible ? Le recyclage, voire la réparation, pourraient-ils réduire un tant soit peu son coût astronomique ?

Une émission préparée par Maïder Gérard. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Extraits sonores :

- En Indonésie Ratno Budi, directeur de de l’ONG Walhi, explique comment les mines sous-marines d’étain à proximité de la côte polluent celle-ci (France 2, 28 juin 2015)

- Niché à 3 650 mètres d'altitude, le salar d'Uyuni, en Bolivie, est le plus grand désert de sel du monde. C’est aussi un endroit choisi pour l’exploitation et la transformation du lithium. Or, comme nous l’explique Tomas Colque Lopez du Comité local de défense des ressources naturelles, ce métal est grand consommateur d’eau (France 2, 5 novembre 2018)

- A Rubaya, dans le Nord-Kivu congolais, Janvier Murairi, directeur de l’ONG Assodip, se bat contre le travail des enfants dans les mines de tantale (Extrait de Cash Investigation : « Les secrets inavouables de nos téléphones portables » de Martin Boudot, 21 juillet 2015)

- Bas van Abel, créateur du Faiphone, nous explique comment est conçu son téléphone (Arte, FutureMag, 16 janvier 2016)

Extraits musicaux :

- Reich & Darwin de Chassol (label : Tricatel)- Famous phone figure d’Allah-Las (label : Mexican Summer)

- Feu au lac de Bonnie Banane & Chassol (label : Les Disques Entreprise)

L'équipe

Florian Delorme
Florian Delorme
Florian Delorme
Production
Benjamin Hû
Réalisation
Marguerite Catton
Marguerite Catton
Marguerite Catton
Collaboration
Samuel Bernard
Collaboration
Mélanie Chalandon
Mélanie Chalandon
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Vincent Abouchar
Réalisation