Des personnes attendent leurs trains à la gare de Hongqiao à Shanghai le 1er octobre 2016, pendant la «Golden Week».
Des personnes attendent leurs trains à la gare de Hongqiao à Shanghai le 1er octobre 2016, pendant la «Golden Week». ©AFP - JOHANNES EISELE
Des personnes attendent leurs trains à la gare de Hongqiao à Shanghai le 1er octobre 2016, pendant la «Golden Week». ©AFP - JOHANNES EISELE
Des personnes attendent leurs trains à la gare de Hongqiao à Shanghai le 1er octobre 2016, pendant la «Golden Week». ©AFP - JOHANNES EISELE
Publicité

D'ici 2050, la population mondiale devrait augmenter de 30%. La terre compterait alors selon l'ONU, près de 10 milliards d'êtres humains avant d'atteindre 11,18 milliards en 2100. Sommes-nous trop nombreux ? Faut-il limiter les naissances ? A quels imaginaires la fécondité renvoie-t-elle ?

Avec
  • Marika Moisseeff ethnologue et psychiatre
  • Valérie Harvey Ecrivaine, sociologue, spécialiste de la question du non désir d'enfant au Japon
  • Jacques Véron démographe et directeur de recherche à l'Institut national d'études démographiques (Ined)

« Que la population ne puisse s’accroitre sans que les moyens de subsistance n’en fasse autant, c’est une proposition si évidente qu’elle ne demande aucune explication » écrivait Malthus en 1798 dans l’Essai sur le principe de population. Contredisant l’impératif biblique de la genèse « Soyez féconds et multipliez-vous », le philosophe mettait déjà en garde contre les risques liés à la démographie humaine, à rebours de l’optimisme de son époque vis-à-vis du progrès humain.

Alors que la population mondiale devrait atteindre 9,8 milliards d’habitants en 2050, faut-il craindre les risques d’une surpopulation pour l’humanité d’abord mais également pour la planète ? A partir de quand le discours d’une planète saturée est-il brandi et à quelles fins ? Que nous disent nos peurs d’une monde surpeuplé ou dépeuplé sur lequel plus rien ne pousserait ?

Publicité

Une émission préparée par Samuel Bernard et Clémence Allezard.

L'équipe

Florian Delorme
Florian Delorme
Florian Delorme
Production
Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Benjamin Hû
Réalisation
Marguerite Catton
Marguerite Catton
Marguerite Catton
Collaboration
Tiphaine de Rocquigny
Tiphaine de Rocquigny
Tiphaine de Rocquigny
Production déléguée
Samuel Bernard
Collaboration