Publicité

Alors que les manifestations anti-Poutine s’étaient multipliées depuis décembre 2011 (après des législatives entachées de fraude et remportées par le parti Russie unie), elles avaient fini par s’estomper après la réélection en mars de Vladimir Poutine) et voilà qu’elles reprennent de la vigueur ces derniers jours (malgré l’adoption en juin dernier, en moins de 24h, d’une loi très controversée réprimant lourdement toute manifestation non autorisée). Le 14 janvier dernier, 20 000 personnes (la limite imposée par la municipalité) ont manifesté à Moscou contre la loi interdisant l’adoption d’enfants russes par des couples américains. Par ailleurs, une autre loi votée la semaine dernière visant interdire toute « propagande de l’homosexualité » parmi les mineurs a, lui aussi, provoqué la colère même s’il faut dire que l’opinion n’y est pas totalement défavorable (et que des militants orthodoxes s’en sont pris physiquement aux manifestants).

Comment les mouvements LGBT (Lesbien, gay, bi et transsexuel) font-ils face à cette répression physique, morale et juridique? Comment comprendre cette profonde homophobie qui traverse la société russe? Quel message politique faut-il voir dans cette loi homophobe?

Publicité

Ces lois ne sont-elles pas qu'un écran de fumée permettant de cacher d’autres problématiques plus profondes? Surfer sur l’homophobie – très répandue en Russie – n’est-il pas un moyen de faire oublier la corruption, la faible croissance économique, le besoin de réindustrialisation ou encore le besoin de réformer le système social ?

Est-ce que le contexte actuel ne serait-il pas lui-même propice à une nouvelle grande vague contestataire dans le pays (malgré les répressions de grandes ampleurs du pouvoir à l’encontre de la société civile qui rend de plus en plus difficile la possibilité de se rassembler)?

L'équipe

Florian Delorme
Florian Delorme
Florian Delorme
Production
Doria Zénine
Réalisation
Antoine Dhulster
Collaboration
Lucile Commeaux
Lucile Commeaux
Lucile Commeaux
Production déléguée
Pauline Blistène
Collaboration