France Culture
France Culture
Publicité

**Pendant une nuit entière, une dizaine de terroristes lourdement armés a lancé une attaque spectaculaire et causé la mort d’une trentaine de personnes dans l’aéroport international de Karachi dimanche dernier. Un assaut revendiqué par le Mouvement des talibans du Pakistan, le Tehrik-e-Taliban Pakistan (TTP) qui estime avoir ainsi vengé la mort d’Hakimullah Mehsud, ancien chef tué en novembre par un tir de drone américain dans les zones tribales. **

**Cet affrontement, suivi deux jours plus tard d’une seconde attaque dans une école de formation militaire à Karachi, a fait voler en éclat les tentatives fragiles de négociations entre les autorités pakistanaises et les talibans. L’armée, qui s’est contentée jusqu’ici de frappes aériennes dans le nord-ouest du pays, pourrait désormais céder aux pressions internationales et lancer une offensive terrestre dans le nord du Waziristan où se cachent les djihadistes pakistanais proches d’Al-Qaida. **

Publicité

Mais les services pakistanais vont devoir tenir un équilibre délicat : frapper les factions djihadistes qui leur sont ouvertement hostiles sans remettre en cause les accords de paix passés avec les talibans tribaux, présents eux-aussi au nord du Waziristan.

Par peur d’une offensive militaire et d’éventuelles représailles des talibans, des dizaines de milliers de pakistanais ont déjà quitté les régions limitrophes de l’Afghanistan. A l’heure où les troupes occidentales se retirent du bourbier afghan, l’armée pakistanaise peut-elle encore venir à bout des talibans qui harcèlent les autorités à coups d’attaques et d’attentats ciblés ? Une jonction totale des talibans afghans et pakistanais est-elle encore possible ? Quelle volonté politique y’a-t-il d’éradiquer ces mouvements djihadistes parfois très proches des autorités pakistanaises ?

L'équipe

Florian Delorme
Florian Delorme
Florian Delorme
Production
Doria Zénine
Réalisation
Antoine Dhulster
Collaboration
Salomé Viaud
Collaboration
Christophe Payet
Production déléguée