Nigerian soldiers hold up a Boko Haram flag that they had seized in the recently retaken town of Damasak, Nigeri
Nigerian soldiers hold up a Boko Haram flag that they had seized in the recently retaken town of Damasak, Nigeri
Nigerian soldiers hold up a Boko Haram flag that they had seized in the recently retaken town of Damasak, Nigeri ©Reuters - Emmanuel Braun
Nigerian soldiers hold up a Boko Haram flag that they had seized in the recently retaken town of Damasak, Nigeri ©Reuters - Emmanuel Braun
Nigerian soldiers hold up a Boko Haram flag that they had seized in the recently retaken town of Damasak, Nigeri ©Reuters - Emmanuel Braun
Publicité
Résumé

Ce matin sera consacré au djihadisme dans le Sahel; en compagnie de Marc-Antoine Pérouse de Montclos et d'Elodie Apard, nous nous pencherons sur les dynamiques de l'islam au Nigeria. Nous présenterons aussi, avec Yvan Guichaoua, l'emprise des groupes djihadistes sur le Mali.

avec :

Elodie Apard (directrice scientifique à l'Institut français en Afrique (IFRA) à Ibadan), Yvan Guichaoua (Spécialiste du Sahel et des questions de sécurité, chercheur et maître de conférences à la Brussels School of International Studies), Marc-Antoine Pérouse de Montclos (Politologue, Directeur de recherche, IRD).

En savoir plus

Depuis le début de l’insurrection lancée en 2009, le groupe djihadiste a fait plus de 30.000 morts, des milliers de personnes enlevées, sans parler des centaines de milliers de réfugiés certains chiffres évoquent plus de 2,5 millions de déplacés sur l’ensemble de la région du lac Tchad – près de 200.000 personnes juste pour la région de l’extrême Nord du Cameroun où se sont rassemblées des populations redoutant les exactions de la secte islamiste, qui a officiellement rallié le groupe de l’Etat Islamique en mai 2015.

Ajoutons à ce drame les quelques 6.7 millions de personnes souffrant d’insécurité alimentaire extrême en raison de l’insécurité latente ; on perçoit la catastrophe humanitaire face à laquelle les Etats de la région se trouvent le Nigeria en tête et qu’ils ont bien du mal à juguler. Pourtant, depuis quelques mois, la coopération militaire régionale semble marquer des points, parvenant à repousser les djihadistes dans la forêt de Sambisa au Nord-Est du pays.

Publicité

Pour autant : peut-on croire en l’éradication de Boko Haram ? Et d’ailleurs, quels sont les facteurs qui ont permis son émergence ? De quoi sont faits les discours de ses deux leaders historiques – son fondateur Mohammed Yusuf et son successeur Abubakar Shekau? Et pourquoi, l’été dernier, un nouvel homme a été propulsé à la tête du groupe sur ordre de Daech ? Que révèle cette nomination des dissensions internes à l'organisation?

Une émission préparée par Clémence Allezard.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Charlotte Roux
Réalisation
Tiphaine de Rocquigny
Collaboration
Samuel Bernard
Collaboration
Clémence Allezard
Collaboration