CIA sign before Obama's arrival to speak after his meeting with his National Security Council in Virginia... ©Reuters - Kevin Lamarque
CIA sign before Obama's arrival to speak after his meeting with his National Security Council in Virginia... ©Reuters - Kevin Lamarque
CIA sign before Obama's arrival to speak after his meeting with his National Security Council in Virginia... ©Reuters - Kevin Lamarque
Publicité
Résumé

Pour ouvrir cette semaine dédiée à l'espionnage, nous nous penchons sur les services de renseignements et aux reformes qui ont été menées aux Etats-Unis, en France et au Royaume-Uni.

avec :

Bertrand Warusfel (Professeur de droit public à l'Université 8, avocat au barreau de Paris, vice-président de l'Association française de droit de la sécurité et de la défense (AFDSD)), Olivier Chopin (chercheur en sécurité internationale à Sciences Po Paris et à l'EHESS, spécialiste du renseignement), Mark Lowenthal (Ancien directeur-adjoint de CIA analysis; auteur de « Intelligence: From Secrets to Policy » (2000)).

En savoir plus

Au cœur de l’été, le ministre français de l’Intérieur déclarait à l’issue d’un conseil de défense à l'Elysée «C'est une question centrale dans la lutte antiterroriste, beaucoup des messages échangés en vue de la commission d'attentats terroristes le sont désormais par des moyens cryptés».

En effet, certaines messageries faisant appel à des technologies de chiffrement prisées par des millions d’utilisateurs sont également très appréciées des terroristes islamistes. On pense à l'application Telegram, qui rend les conversations totalement intraçables, et qui avait été utilisée par l 'un des meurtriers du père Jacques Hamel dans l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray, mais également pour revendiquer les attentats de Paris du 13 novembre.

Publicité

Une aubaine pour les réseaux qui veulent passer sous les radars des services de renseignement ou, plus simplement, pour ceux qui utilisent des technologies dont ils savent qu’elles garantissent une meilleure protection de la vie privée.

Quels sont les nouveaux défis imposés par les NTIC !? Quel compromis les autorités publiques peuvent-elles/doivent-elles trouver avec les nouveaux acteurs du numérique – notamment concernant ces applications permettant de transmettre des données cryptées !?

Comment les renseignements peuvent-ils assurer la sécurité de ses citoyens tout en préservant les libertés fondamentales !? Quel est le juste équilibre ? Existe-t-il plusieurs « modèles » dans les services de renseignements ? Et que nous disent-ils de l’idée que les différentes sociétés se font de leur Etat-nation?

Une émission préparée par Samuel Bernard.

Références

L'équipe

Florian Delorme
Florian Delorme
Florian Delorme
Production
Charlotte Roux
Réalisation
Tiphaine de Rocquigny
Tiphaine de Rocquigny
Tiphaine de Rocquigny
Collaboration
Samuel Bernard
Collaboration
Clémence Allezard
Collaboration