Construction du musée du Louvre Abou Dhabi aux Emirats Arabes Unis ( avril 2015)
Construction du musée du Louvre Abou Dhabi aux Emirats Arabes Unis ( avril 2015)
Construction du musée du Louvre Abou Dhabi aux Emirats Arabes Unis ( avril 2015) ©Reuters - Caren Firouz
Construction du musée du Louvre Abou Dhabi aux Emirats Arabes Unis ( avril 2015) ©Reuters - Caren Firouz
Construction du musée du Louvre Abou Dhabi aux Emirats Arabes Unis ( avril 2015) ©Reuters - Caren Firouz
Publicité
Résumé

Peut-on définir les contours d’un modèle culturel des pays du Golfe? Le "Golfe" cette région devenue le foyer d’un rayonnement par les arts reposant sur des musées à forte visibilité internationale au Qatar et à Abou Dhabi, un marché de l'art à Dubaï... Quels enjeux revêt la culture au Moyen-Orient?

avec :

Franck Mermier (anthropologue, directeur de recherche au CNRS, spécialiste notamment du Yémen, a dirigé « Yémen : écrire la guerre », ed. Classiques Garnier.), Samar Dudin (directrice de théâtre à Amman, Jordanie), Alexandre Kazerouni (politologue, chercheur à l’Ecole Normale Supérieure, auteur de « Le miroir des cheikhs - Musée et politique dans les principautés du golfe Persique », ed. PUF.).

En savoir plus

Cette semaine, CulturesMonde emprunte les sentiers des politiques culturelles : la culture soft-power, la culture comme ciment identitaire, contre-culture aussi ou encore arts premiers. Et ce matin pour initier cette semaine : la culture et ses enjeux dans une région secouée par de multiples crises : le Moyen Orient.

Le « Golfe » : une région devenue le foyer d’un rayonnement par les arts dont les piliers fondamentaux sont ces musées à forte visibilité internationale au Qatar et à Abou Dhabi, un marché de l’art régional basé à Dubai ou encore la Biennale de Charjah. Mais aussi plus récemment, un intérêt plus accru à la culture au sens large : donner accès à une jeunesse, de plus en plus mondialisée, à des loisirs, des divertissements, à la culture : c’est d’ailleurs au cœur du plan de réformes du vice prince héritier Mohammed Ben Salmane, plan baptisé « vision 2030 ».

Publicité

Lorsque on pense au Golfe, et plus largement au Moyen-Orient, on pense au pétrole et la guerre. Mais depuis quelques années, elle s’impose également comme un nouveau terrain pour des politiques culturelles innovantes et novatrices. Le Louvre d’Abu Dhabi, un musée à visibilité mondiale, en étant probablement la vitrine la plus connue, mais d’autres existent déjà : le Guggenheim à Abhu Dabi, le Musée d’Art Islamique, dit le MIA à Doha. Et d’autres encore sont en projet, comme à Riyad qui veut construire « le plus grand musée d’art islamique du monde ».

En quoi la conception de ces grands musées à visibilité internationale varie-t-elle d’un pays à l’autre ? Est-elle la même pour les petits – et fragiles – émirats du golfe que pour le grand frère saoudien ? Et plus généralement – et au-delà du Golfe persique - quelles sont les politiques culturelles mises en place dans ce Moyen-Orient secoué par des crises à répétition ? Comment ont-elles évoluées au cours du temps ? Et que nous disent ces évolutions de la dialectique entre culture et politique ?

Quel bilan peut-on dresser des différentes stratégies menées par les Etats du monde arabe ? Et que nous disent-elles de la manière dont ces Etats se construisent une identité nationale, un récit national, et dont ils entendent les projeter au reste du monde ?

Une émission préparée par Clémence Allezard.

Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Tiphaine de Rocquigny
Collaboration
Peire Legras
Réalisation
Clémence Allezard
Collaboration
Xavier Martinet
Xavier Martinet
Xavier Martinet
Production déléguée