D’Astana à Bichkek : entre gratte-ciels et bidonvilles : épisode 3/4 du podcast Asie Centrale: la Terre du milieu

Centre-ville d'Astana, capitale du kazakhstan, 10 octobre 2011.
Centre-ville d'Astana, capitale du kazakhstan, 10 octobre 2011. - Ken and Nyetta
Centre-ville d'Astana, capitale du kazakhstan, 10 octobre 2011. - Ken and Nyetta
Centre-ville d'Astana, capitale du kazakhstan, 10 octobre 2011. - Ken and Nyetta
Publicité

Depuis les années 90, certains pays d'Asie centrale, en particulier le Kazakhstan, ont connu un développement économique important. Cette manne financière a-t-elle profité aux populations locales? Qu’est-ce que la fin du système soviétique a laissé apparaître en termes de répartition des richesses?

Avec
  • Chingiz Shamchiev ancien directeur de l’Académie de l’administration publique du Kirghizstan, vice-président de la recherche de l’Université américaine d’Asie centrale.
  • Isabelle Ohayon historienne, chargée de recherche au CNRS, Centre d'Etude du monde russe, caucasien et centre-européen (CERCEC), EHESS.
  • Sophie Hohmann enseignante à l’INALCO, chercheuse associée au Centre d’études des mondes russes, caucasiens et centre-européens, spécialiste de l’Ouzbékistan et du Tadjikistan.
  • Adrien Fauve Enseignant chercheur à l'Université Paris-Sud

Le mois dernier, le 16 décembre 2016, le Kazakhstan était le dernier à fêter les 25 ans de d’indépendance, c’était le dernier pays d’Asie centrale à fêter sa sortie de l’URSS. C’est donc l’heure des bilans politiques, mais aussi économiques et sociaux.

Depuis une quinzaine d’années, le pays affiche des taux de croissance de l’ordre de 10%, exception faite pour 2008 et 2009 où la crise mondiale a provoqué un ralentissement de l'économie. Des niveaux très encourageants qui montrent la formidable potentialité du pays.

Publicité

De tous les pays de la région, le Kazakhstan est le pays le plus grand, mais également le plus riche: il dispose de formidables réserves de pétrole et de gaz, l’exploitation de minerais constitue également un atout de taille. Le pays est devenu le premier exportateur d’uranium au monde – avec un tiers de la production mondiale.

Comment l’entrée dans l’économie de marché a-t-elle permis de développer le pays ? Quels sont les gagnants – mais aussi les perdants – de ce développement ? Qu’est-ce que la fin du système soviétique a laissé apparaître en termes de répartition des richesses ?

Et qu’en est-il des autres pays ? Comment s’en sortent les voisins L’Ouzbékistan, le Kirghizstan, ou encore le Tadjikistan, qui n’ont pas la chance de disposer des mêmes richesses naturelles ? Sur quoi peuvent-ils miser pour se développer et quelles sont leurs perspectives ?

Une émission préparée par Clémence Allezard.

L'équipe