Dans le Nord de la France.
Dans le Nord de la France.
Dans le Nord de la France. ©Reuters - Pascal Rossignol
Dans le Nord de la France. ©Reuters - Pascal Rossignol
Dans le Nord de la France. ©Reuters - Pascal Rossignol
Publicité
Résumé

Des agriculteurs exploitants à la production optimisée aux néo-paysans qui cherchent à recréer du lien avec le consommateur, le secteur agricole pose aujourd'hui diverses questions. Quel est l’avenir de l’agriculture intensive ? Le salut de l’agriculture passe-t-il par l’agro-écologie ?

avec :

Chadia Arab (Géographe chargée de recherche au CNRS au laboratoire ESO (Espace et Société) à l’Université d’Angers), Matthieu Calame (Ingénieur agronome, directeur de la Fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l’Homme (FPH)), Camille Hochedez (Géographe, maître de conférences à l’Université de Poitiers).

En savoir plus

Pendant des décennies, l’agriculture s’est développée à des fins mercantiles, pour produire toujours plus à des coûts toujours plus faibles, sacrifiant la qualité et l’intérêt des consommateurs. Sans parler du bien-être animal. Pourtant, les limites de cette agriculture dite intensive sont aujourd’hui bien apparentes : la Révolution verte (fondée sur l’utilisation d’engrais chimique et l’utilisation de variétés sélectionnées pour leur rendement) a montré ses effets les moins reluisants - sur le plan environnemental bien sûr, mais aussi sur le plan économique et social -, entraînant avec elle une baisse spectaculaire du nombre de personnes employées dans l’agriculture.

Le monde rural ne cesse d’envoyer des messages d’alerte : le monde paysan est en crise, la plupart de ses agriculteurs sont au bord du gouffre, étouffés par des normes drastiques et des prix qui ne leur permettent pas de se maintenir et d’envisager sereinement l’avenir. Quel avenir pour le travail de la terre ? Pourquoi l’agriculture intensive a-t-elle tué l’emploi ? Et peut-on inverser la donne ? Le phénomène des anciens urbains convertis en nouveaux agriculteurs (appelés « néopaysans ») pourra-t-il suffire ? Jusqu’où peut aller la « re-paysannisation » du monde ? Comment repenser le lien entre travailleur de la terre et consommateur ?

Publicité

Une émission préparée par Samuel Bernard

Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Charlotte Roux
Réalisation
Tiphaine de Rocquigny
Production déléguée
Samuel Bernard
Collaboration
Clémence Allezard
Collaboration