France Culture
France Culture
Publicité
Eric Dagiral
Eric Dagiral
© Radio France

Nous parlons ce matin des *hackers. * En anglais, « to hack into » signifie « entrer par effraction ». Le terme « hacker » désigne donc le pirate informatique , celui qui s’introduit frauduleusement dans un réseau informatique. Ils sont donc à la fois des experts de l’informatique et des « clandestins de la toile ».

Même s’ils sont apparus dans les années 1950, c’est à partir des années 1990 que les hackers se sont multipliés et qu’ils ont commencé à véritablement attirer l’attention. Aujourd’hui ils sont mobilisés sur tous les fronts: on les aperçoit aux côtés des révolutionnaires arabes, lorsque des attaques informatiques coordonnées ciblent les régimes de Ben Ali, Moubarak, ou Bachar El Assad. On les entend dans les débats nationaux et internationaux sur la protection des droits d’auteurs sur Internet. On les voit aussi s’attaquant à l’Eglise de Scientologie, ou encore défendant la plate-forme de téléchargement MegaUpload (c’est le cas de ce fameux groupe des Anonymous ).

Publicité

Qui sont ces hackers aujourd’hui? Les hackers sont-ils des pirates? Quelle est leur philosophie? En ont-ils une? Faut-il distinguer les « bons » et les « mauvais » hackers (les « white hat » et les « black hat »)? Ceux qui choisiraient de mettre leurs compétences au service de la population, et ceux qui s’en serviraient pour s’enrichir ?

L'équipe

Florian Delorme
Florian Delorme
Florian Delorme
Production
Doria Zénine
Réalisation
Antoine Dhulster
Collaboration
Lucile Commeaux
Lucile Commeaux
Lucile Commeaux
Production déléguée
Pauline Blistène
Collaboration