Publicité
En savoir plus

La question de la « pollution sonore » ou « pollution acoustique » concerne toutes les villes et les agglomérations du monde : le bruit des transports, de la vie de la rue, s’accumule, s’agrège, et constitue un continuum sonore, un brouhaha permanent, dont nous ne sommes même pas conscients. Cette nuisance a des conséquences cliniques, médicales : stress, fatigue, dépression. Aussi, depuis des décennies maintenant les politiques publiques tentent de prendre en charge ces problèmes, là où ils se posent : installation d’isolants, de murs anti-bruits. Des plans de recherche existent jusqu’au niveau européen, une directive européenne est même dédiée à cette question de la lutte contre les nuisances sonores du quotidien.

Pour analyser ces questions on peut commencer par se demander ce qu’est un bruit, comment il se propage, selon quels critères juge-t-on qu’un bruit devient une nuisance (où il apparaîtra que cette question est bien antérieure à la modernité et l’invention des moteurs, on parlait déjà des nuisances sonores dans la Rome antique…). Jérôme Defrance, en duplex depuis Grenoble, nous éclaire ce matin sur ces questions.

Publicité

Nous recevons également au téléphone pour cette émission Christian Hugonnet. Au cœur des analyses et des débats proposés dans les précédentes éditions cette Semaine du son, la question de la violence : à partir de quand la simple nuisance sonore devient-elle agressive ? Y a-t-il un lien entre cette violence acoustique et une certaine agressivité que l’on rencontre dans les grandes villes du monde? Plus généralement, comment expliquer que l’architecture ne prenne pas en compte – ou presque – la problématique du son pour construire des villes plus harmonieuses?

Enfin nous explorons un aspect méconnu de cette thématique : la pollution sonore sous-marine. Les populations de cétacés subissent de plein fouet les conséquences de l’augmentation du trafic maritime : bruit des bateaux, des sonars civils et militaires. Pour les mammifères marins toutes ces interférences perturbent les cycles de reproduction, l’alimentation, et peuvent même parfois occasionner de morts violentes. Plusieurs espèces sont concernées, et là encore, des recherches scientifiques sont menées au niveau européen. En quoi consiste-t-elles ? Ces projets peuvent-ils donner des résultats ? On en parle avec Michel André, depuis Barcelone.

Références

L'équipe

Florian Delorme
Florian Delorme
Florian Delorme
Production
Doria Zénine
Réalisation
Antoine Dhulster
Collaboration
Salomé Viaud
Collaboration
Christophe Payet
Production déléguée