Affiches à l'effigie de l'EI sur une maison de Zaria,nord du Nigeria, février 16
Affiches à l'effigie de l'EI sur une maison de Zaria,nord du Nigeria, février 16
Affiches à l'effigie de l'EI sur une maison de Zaria,nord du Nigeria, février 16 ©Reuters - Afolabi Sotunde
Affiches à l'effigie de l'EI sur une maison de Zaria,nord du Nigeria, février 16 ©Reuters - Afolabi Sotunde
Affiches à l'effigie de l'EI sur une maison de Zaria,nord du Nigeria, février 16 ©Reuters - Afolabi Sotunde
Publicité
Résumé

Comme Boko Haram au Nigeria, plusieurs groupes terroristes en Libye, en Inde ou encore au Pakistan ont déclaré leur allégeance à l'Etat Islamique, qui étend ainsi son influence. Néanmoins, peut-on parler d'une transnationalisation réussie ? Et quels en sont les enjeux pour l'Etat Islamique ?

avec :

Hosham Dawod (chercheur au CNRS, anthropologue et spécialiste de l’Irak), Sébastien Farcis (journaliste, correspondant en Inde), Lémine Ould M. Salem (Journaliste, documentariste).

En savoir plus

Une série d'émissions réalisée dans le cadre du colloque "Le djihadisme transnational, entre l'Orient et l'Occident", organisé par la FMSH et l'Institut Montaigne.

Si l’avènement de « l’Etat Islamique » remonte à 2006 lors de la création du Conseil consultatif des moudjahidines en Irak qui regroupait alors plusieurs groupes djihadistes, ce n’est que plus tard que le groupe va se faire connaître du reste du monde. D’abord lorsqu’il est devenu l'État islamique en Irak et au Levant, puis surtout, en juin 2014, lorsque Abou Bakr al-Baghdadi se proclame Calife.

Publicité

Le conflit avec Al-Qaeda qui constituait jusqu’ici le principal groupe djihadiste est alors ouvert, et les succès de Daech en Irak et en Syrie vont lui conférer du crédit dans le monde musulman, poussant de nombreux groupes à lui prêter allégeance : Boko Haram au Nigeria, Ansar Baït al-Maqdis dans le Sinaï égyptien en novembre, ou encore Majilis Choura Chabab al-Islam en Libye. L’organisation avait également officialisé sa présence en Afghanistan, mais aussi du côté de l’Ouzbékistan avec le Mouvement islamique d'Ouzbékistan.

Bref, un peu partout dans le monde, l’influence de Daech a grandi. Proclamant régulièrement de nouvelles provinces (« Wilayat »), sa transnationalisation s’est enclenchée à l’instar de n’importe quelle autre entreprise qui, avec le succès, avale peu à peu ses concurrents jusqu’à devenir une immense multinationale. Le groupe qui avait été qualifié début 2014 par Barack Obama « d’équipe de remplaçants » par rapport à Al-Qaeda a désormais supplanté la maison mère.

Alors : comment s’est faite cette internationalisation ? Par quels mécanismes – politiques, idéologiques, militaires, économiques ? Quel sont les recettes de son extraordinaire pouvoir d’attraction, pas seulement pour des individus qui décident de rejoindre ses rangs, mais aussi et surtout pour des groupes djihadistes déjà constitués ? La multiplication des allégeances de l’Inde au Nigeria se fait-elle par pur opportunisme, par une recherche de médiatisation ou de reconnaissance par exemple, ou y a-t-il effectivement un soutien financier, logistique de la part de l’autoproclamé califat ? Et quelles sont les limites à cette expansion ? Pourra-t-on éviter que la devise de Daech – «il restera et s’étend» (baqiya wa tatamadad) - ne devienne réalité ?

Nous irons du côté du Sahel où les milices islamistes sont en ordre dispersé et où on observe une concurrence des djihads, avec un arc sahélo-saharien comme pris en tenaille entre les deux groupes les plus puissants : l’AQMI & l’OEI. Nous irons aussi au Bangladesh où l’Etat Islamique a semble-t-il désormais des « succursales » et où se multiplient les meurtres de libre-penseurs.

Une émission préparée par Clémence Allezard.

Carte de localisation des djihadismes armés et allégeances à Al Qaïda ou à l'EI
Carte de localisation des djihadismes armés et allégeances à Al Qaïda ou à l'EI
© Radio France - Camille Renard

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

.

Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Tiphaine de Rocquigny
Collaboration
Peire Legras
Réalisation
Clémence Allezard
Collaboration
Xavier Martinet
Xavier Martinet
Xavier Martinet
Production déléguée