Capture d'écran du film "Ma vie de Courgette"
Capture d'écran du film "Ma vie de Courgette" - © RITA PRODUCTIONS / BLUE SPIRIT PRODUCTIONS / GEBEKA FILMS / KNM / RTS SSR / FR
Capture d'écran du film "Ma vie de Courgette" - © RITA PRODUCTIONS / BLUE SPIRIT PRODUCTIONS / GEBEKA FILMS / KNM / RTS SSR / FR
Capture d'écran du film "Ma vie de Courgette" - © RITA PRODUCTIONS / BLUE SPIRIT PRODUCTIONS / GEBEKA FILMS / KNM / RTS SSR / FR
Publicité

De la place des femmes à la question migratoire, les films pour enfants abordent les problématiques que traversent nos sociétés. Quelles sont les grandes évolutions du cinéma animé en la matière? Quelles nuances d'un pays à l'autre?

Avec

Les Studios Disney devenus Walt Disney Pictures en 1983, un empire colossal qui a très largement influencé nos représentations de l’enfance depuis près d’un siècle et l’invention de la série Mickey Mouse à la fin des années 1920.

Disney, qui a racheté Pixar, l’autre géant américain de l’animation, en 2006, a beaucoup évolué. Avec la Reine de Neiges ou encore Vaiana, qui vient de sortir en salle, la « Walt Disney Company » longtemps jugée conservatrice crée – enfin ! - des personnages de femmes indépendantes qui rêvent d’aventure et non plus de prince charmant.

Publicité

Mais on est encore loin de l’enfance libre représentée par les grands maitres des studios Ghibli, Isao Takahata et Hayao Miyazaki.

Pendant ce temps, l’industrie française du film animé ne s’est jamais si bien portée, dernier exemple en date : Ma vie de courgette nommé avant-hier aux Golden Globes dont on entendra la voix du réalisateur réalisateur, Claude Barras.

Comment l’enfance s’incarne-t-elle dans les dessins animés ? Quelles différences entre les régions et cultures du monde ? Et comment ces représentations évoluent-elles au cours du temps ? Plus généralement que révèlent-elles des mutations sociales et sociétales qui sont à l’œuvre ?

Une émission préparée par Tiphaine de Rocquigny.

L'équipe

Florian Delorme
Florian Delorme
Florian Delorme
Production
Charles Le Gargasson
Réalisation
Charlotte Roux
Réalisation
Tiphaine de Rocquigny
Tiphaine de Rocquigny
Tiphaine de Rocquigny
Production déléguée
Samuel Bernard
Collaboration
Clémence Allezard
Collaboration