Droits non humains : extension du domaine de la lutte : épisode 2/4 du podcast Animaux : plaidoyer pour un rugissement

Manifestation pour la Journée des droits des animaux à Madrid le 12/12/2015
Manifestation pour la Journée des droits des animaux à Madrid le 12/12/2015 ©Reuters - Paul Hanna
Manifestation pour la Journée des droits des animaux à Madrid le 12/12/2015 ©Reuters - Paul Hanna
Manifestation pour la Journée des droits des animaux à Madrid le 12/12/2015 ©Reuters - Paul Hanna
Publicité

Les récents scandales sur les abattoirs ont ramené sur le devant de la scène les questions relatives à la souffrance animale, et par là même aux droits des animaux. Peut on aujourd'hui parler de "droit des personnes non-humaines" ? Dans quelles directions ce droit devrait-il se développer ?

Avec
  • Aph Ko bloggueuse, performeuse, militante féministe & vegan
  • Florence Burgat philosophe, directrice de recherche à l’INRA et co-rédactrice en chef de la Revue Semestrielle de Droit Animalier
  • Nicolas Delon Elève à l'ENS, agrégé de philosophie, fondateur de l'atelier Clément Rosset à l'ENS.
  • Olivier Le Bot Professeur de droit public à l’université d’Aix Marseille, constitutionnaliste, spécialiste du droit animalier à l’échelle de l’UE et des consécrations constitutionnelles du droit des animaux

Récemment, plusieurs vidéos dénonçant les pratiques de certains abattoirs ont provoqué une vive émotion dans la société, comme celles qui avaient cours à l’abattoir de Mauléon, dans les Pyrénées-Atlantiques. Révélées par des images tournées par un membre de l’association L214, elles remettent sur le devant de la scène les maltraitances animales. Après l’émoi suscité, les politiques ont réagi puisque le ministre de l’agriculture, Stéphane Le Foll, avait alors annoncé une vague d’inspection dans les abattoirs de France. Mais au-delà des annonces, nous allons nous demander si ces scandales permettent des avancées dans le droit animal.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

En France, il y a deux ans presque jour pour jour, l’Assemblée Nationale votait un amendement reconnaissant aux animaux la qualité « d’êtres vivants doués de sensibilité ». Il ne s’agissait pas véritablement d’un nouveau statut juridique, nos amis les bêtes restant soumis au régime des biens corporels selon le Code civil. Qu’est-ce que ce nouveau texte a changé concrètement ? Et au-delà de la France, quelles sont les avancées à l’échelle de l’Union Européenne ? Et comment se répercutent-elles dans les différents pays-membres ? Au-delà de la question purement juridique, quels sont les développements philosophiques contemporains sur le droit animalier ?

Publicité

Converger pour mieux lutter? C'est le pari de Aph Ko. On peut la lire sur son blog & sur le site de Black  Vegans Rock.

Nous parlions aussi d'un documentaire remarqué au Sundance Festival, " Unlocking the cage", portrait de l'activiste Steve Wise, fameux pour son Nonhuman rights project, à venir sur la chaine américaine HBO.

Quant à la musique de fin c'était My life's a cage de The aiM.

Une émission préparée par Clémence Allezard

L'équipe