Conférence de l'UEMOA (Union Economique et Monétaire Ouest Africaine) meeting à Abidjan, Cote d'Ivoire (10 avril 2017)
Conférence de l'UEMOA (Union Economique et Monétaire Ouest Africaine) meeting à Abidjan, Cote d'Ivoire (10 avril 2017)
Conférence de l'UEMOA (Union Economique et Monétaire Ouest Africaine) meeting à Abidjan, Cote d'Ivoire (10 avril 2017) ©Reuters - Thierry Gouegnon
Conférence de l'UEMOA (Union Economique et Monétaire Ouest Africaine) meeting à Abidjan, Cote d'Ivoire (10 avril 2017) ©Reuters - Thierry Gouegnon
Conférence de l'UEMOA (Union Economique et Monétaire Ouest Africaine) meeting à Abidjan, Cote d'Ivoire (10 avril 2017) ©Reuters - Thierry Gouegnon
Publicité
Résumé

Le sommet des ministres de la zone France CFA, qui s’est tenu mi-avril à Abidjan, a ravivé les critiques autour de cette monnaie. A l’heure où l’utilisation du franc CFA fait de plus en plus débat, la monnaie commune suffit-elle à faire l’union ?

avec :

Aram Belhadj (Enseignant-chercheur en économie à l’Université de Carthage, Faculté des Sciences économiques et de Gestion de Nabeul.), Laurence Scialom (Professeur à l'Université Paris Ouest Nanterre La Défense), Martial Ze Belinga (Economiste camerounais).

En savoir plus

Ces derniers mois, les débats en Afrique autour de la zone Franc sont de plus en plus prégnants. La gronde grandit, en effet, contre le Franc CFA créé en 1945 par un décret signé par le général de Gaulle, alors président du gouvernement provisoire.

De fait, la question de la survivance de cette union monétaire héritée de la période coloniale pose des questions d’ordre symbolique bien sûr : l’idée selon laquelle c’est encore l’ancienne puissance coloniale qui a valeur de référent, l’idée qu’il y aurait une tutelle même plus d’un demi-siècle après les indépendances.

Publicité

Mais aussi des questions d’ordre politiques et économiques : quelle est la véritable souveraineté monétaire de ces pays ? De quelle marge de manœuvre jouissent-ils pour conduire une politique économique permettant leur développement ?

Avec des prêteurs en dernier ressort étrangers, les chefs d’états africains ne se dédouanent-ils pas de la nécessité d’engager des réformes structurelles ? Sont-ils comptables de leurs politiques économiques et monétaires quand ils n’en sont pas tout à fait maîtres ?

Et quelles alternatives possibles au Franc CFA ? Comment recouvrer une souveraineté monétaire pour ces pays ? Faut-il que chaque pays « frappe sa propre monnaie » ?

Et plus généralement, cette union monétaire du franc CFA fait-elle sens politiquement ? Car il s’agit bien là d’un point central que nous allons discuter à l’aune de trois exemples : le franc CFA, l’euro, et la perspective d’une union monétaire maghrébine. Battre monnaie, n’a de sens que s’il y a une unité politique. Une telle unité existe-t-elle dans ces trois zones ?

Une émission préparée par Clémence Allezard.

Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Charlotte Roux
Réalisation
Tiphaine de Rocquigny
Production déléguée
Samuel Bernard
Collaboration
Clémence Allezard
Collaboration