La communauté copte égyptienne en deuil après le double attentat à Alexandrie et Tanta, dimanche 9 avril
La communauté copte égyptienne en deuil après le double attentat à Alexandrie et Tanta, dimanche 9 avril
La communauté copte égyptienne en deuil après le double attentat à Alexandrie et Tanta, dimanche 9 avril ©Reuters - Zoubeir Souissi
La communauté copte égyptienne en deuil après le double attentat à Alexandrie et Tanta, dimanche 9 avril ©Reuters - Zoubeir Souissi
La communauté copte égyptienne en deuil après le double attentat à Alexandrie et Tanta, dimanche 9 avril ©Reuters - Zoubeir Souissi
Publicité
Résumé

Nous recevons ce matin Vincent Hugeux, grand reporter pour l’hebdomadaire l’Express, qui revient de Turquie. Nous analyserons ensuite la situation tendue en Egypte, où le Président a déclaré l'Etat d'urgence après les deux attentats contre la communauté copte à Tanta et Alexandrie dimanche dernier.

avec :

Stéphane Lacroix (Professeur associé à l’Ecole des affaires internationales de Sciences Po, chercheur au CERI), Marc Semo (correspondant diplomatique du Monde), Vincent Hugeux (Journaliste indépendant, essayiste et enseignant à Sciences Po), Anne-Claire Bonneville (Maître de conférences en histoire du monde arabe contemporain).

En savoir plus

Le retour de l’état d’urgence annoncé par le président Al-Sissi après les deux attentats à la bombe revendiqués par l'Etat islamiques contre des églises coptes à Alexandrie et Tanta dont le bilan est de 45 morts. Une nouvelle tragédie qui semble signer l’échec du Président Al-Sissi à stabiliser le pays dont il a pris la tête il y a près de quatre ans.

Retour de l’état d’urgence pour 3 mois dans un pays qui a connu cette situation pendant 30 ans. Son abrogation était d’ailleurs l’une des principales revendications des militants de la place Tahrir en 2011.

Publicité

L’Egypte risque de connaitre un nouveau durcissement dans les prochains mois. Le président Al-Sissi, a érigé la question sécuritaire et la lutte contre le terrorisme au rang de priorité depuis son arrivé au pouvoir. Une politique qui lui vaut d’être largement critiqué pour la répression, sans précédent, qu’il fait subir à ses opposants, et en particulier aux frères musulmans, partisans de l'ex-président Mohamed Morsi. L’ancien chef de l’Etat avait été élu démocratiquement après la révolution égyptienne, avant d’être renversé par le coup d’État du maréchal Sissi en juillet 2013.

Alors, comment comprendre la contraction dans le temps des attentats ces derniers mois en Egypte quatre mois après l’attaque meurtrière d’une église copte au Caire ? La brutalité de la répression par le pouvoir n’est-elle pas responsable de la radicalisation de certaines franges des Frères musulmans ? Le régime d’Al-Sissi aurait-il fabriqué de nouveaux terroristes?

Une émission préparée par Camille Humbert, Anne-Sophie Pieri, Samuel Bernard et présentée par Tiphaine de Rocquigny.

Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Charlotte Roux
Réalisation
Tiphaine de Rocquigny
Production déléguée
Samuel Bernard
Collaboration
Clémence Allezard
Collaboration