Drapeaux de l'Union européenne ©Reuters - thierry Roge
Drapeaux de l'Union européenne ©Reuters - thierry Roge
Drapeaux de l'Union européenne ©Reuters - thierry Roge
Publicité
Résumé

La question de la réforme de la zone euro oppose diamétralement les deux candidats aux élections présidentielles. Pourquoi ce sujet divise autant non seulement en France, mais aussi un peu partout ailleurs en Europe ? Dans quelle mesure faut-il réviser le fonctionnement de la zone euro ?

avec :

Charles de Marcilly (responsable du bureau de Bruxelles de la Fondation Robert Schuman), Paul Magnette, Benjamin Coriat (Économiste, professeur émérite de sciences économiques à l’Université Paris XIII et membre du CA du collectif des Économistes Atterrés).

En savoir plus

Sur le fond, l’opposition est radicale, sur la monnaie unique notamment, la candidate du Front national plaidant pour une sortie de la zone euro – soumise à référendum - et un retour à la monnaie nationale. Alors que celui d’En Marche ! souhaite instaurer un « budget euro » adossé à un « Parlement de la zone euro ».

Macron n’a pas « l’Europe honteuse » mais tient plutôt celle-ci « chevillée au corps », et compte bien relancer le projet européen que beaucoup rejettent tant aujourd’hui.

Publicité

Alors que propose concrètement Macron pour réformer l’Europe et est-ce satisfaisant ? La zone euro est-elle réellement synonyme d’austérité, de rigueur budgétaire? Sans l’Euro, quelle serait notre situation économique ?

Pourquoi le sujet a-t-il constitué le point de friction le plus aigu de la campagne ? Faut-il réellement mettre à plat le fonctionnement de la zone euro? Si oui, comment ?

Outre ces questions nous évoquerons également les traités de libre-échange, avec Paul Magnette, ministre-président de la Wallonie, qui s’était fait connaitre pour son discours virulent contre le CETA, il y a quelques mois. CETA auquel seul Emmanuel Macron, parmi les 11 candidats du premier tour, était ouvertement favorable.

Une émission préparée par Clémence Allezard.

Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Charlotte Roux
Réalisation
Tiphaine de Rocquigny
Production déléguée
Samuel Bernard
Collaboration
Clémence Allezard
Collaboration