Publicité
En savoir plus
Alain Epelboin
Alain Epelboin
© Radio France

L’acte d’enfantement est universel mais il peut être appréhendé très différemment selon les contextes sociaux, économiques, culturels et selon les époques. D’un strict point de vue médical, l’accouchement se pratique dans des positions très variées: allongée, mais aussi debout dans certaines cultures (comme cela se fait toujours dans certaines communautés andines). Même variété de possibilités pour le lieu de l’accouchement: accouche-t-on plutôt chez soi ou en milieu médicalisé? En présence de qui?

Dans la majorité des cultures du monde, il paraît inconcevable d’accoucher ailleurs que dans le cadre intime du foyer. Ces dernières décennies, la médecine occidentale a profondément transformé cette habitude séculaire, et l’hôpital est devenu par excellence l’endroit où les femmes accouchent dans le monde. Même si là encore, le constat devrait au minimum être précisé car depuis quelques années certaines sociétés – les plus avancées – voient se manifester le souhait de nombreuses femmes d’accoucher chez elles.

Publicité

Mille et une façons de mettre au monde. Mais aussi une infinité de variations pour ce qui est des rituels d’accueil, de préparation du nouveau-né, de ce que l’on pourrait nommer la « naissance sociale » de l’enfant. Ces rituels ancestraux s’accommodent-ils toujours des progrès de la médecine moderne?

Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Doria Zénine
Réalisation
Antoine Dhulster
Collaboration
Lucile Commeaux
Production déléguée
Pauline Blistène
Collaboration