Les temps modernes, 1936.
Les temps modernes, 1936.
Les temps modernes, 1936. ©Maxppp - Charlie Chaplin
Les temps modernes, 1936. ©Maxppp - Charlie Chaplin
Les temps modernes, 1936. ©Maxppp - Charlie Chaplin
Publicité
Résumé

Des Temps Modernes à Moi, Daniel Blake, en passant par le Loup de Wall Street, le travail a toujours été très présent dans le cinéma. Pourquoi filme-t-on le travail ? Comment la fiction s'empare-t-elle du travail ? S'agit-il de rendre compte d'une réalité, ou le but est-il tout autre ?

avec :

Jean-Paul Géhin (Maître de conférence en sociologie à l’Université de Poitiers? cofondateur et président du festival « Filmer le travail »), Silvina Landsmann (réalisatrice de Hotline, documentaire sur les femmes de la « hotline Tel Aviv » pour les réfugiés et les migrants), Ariane Hudelet (maître de conférences en études anglophones à l’université Paris Diderot.), Charlotte Garson (Rédactrice en chef adjointe des Cahiers du cinéma).

En savoir plus

Humain, trop humain de Louis Malle (1974), It’s a free world (2008) de Ken Loach, Les temps modernes (1936) de Charlie Chaplin : trois exemples d’œuvres cinématographiques qui ont abordé la question du travail à 30, 40 ans d’intervalle. Trois époques différentes qui révèlent des évolutions – et des constances – dans la manière dont l’œil de la caméra capte l’emploi et ses effets sur les travailleurs.

Que nous disent ces différentes visions ? Comment filmer le travail ? Pour montrer quoi ? Quels sont les systèmes de représentations qui s’en dégagent ? Qu’est-ce que le cinéma révèle de l’évolution du monde du travail et des crises qui le secouent ? la crise économique a-t-elle entraîné un retour en force de ce thème à l’écran ? Quels sont les genres concernés ? Qu’est-ce que la fiction permet de dire de plus – ou de différents – par rapport au documentaire ? Et qu’est-ce que le film peut apporter à la sociologie du travail ?

Publicité

Une émission préparée par Clémence Allezard et Caroline Bonin

Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Charlotte Roux
Réalisation
Tiphaine de Rocquigny
Production déléguée
Samuel Bernard
Collaboration
Clémence Allezard
Collaboration