German Interior Minister de Maiziere during a vistit at the Facebook office in Berlin ©Reuters - Stefanie Loos
German Interior Minister de Maiziere during a vistit at the Facebook office in Berlin ©Reuters - Stefanie Loos
German Interior Minister de Maiziere during a vistit at the Facebook office in Berlin ©Reuters - Stefanie Loos
Publicité
Résumé

Ce matin nous nous intéressons non pas à « l’espionnage d’état », mais à l’espionnage dont nous sommes les héros: celui orchestré par les « GAFA », les fameux géants du web.

avec :

Blaise Mao (Rédacteur en chef du magazine Usbek & Rica), Karen Levy (professeure assistante à la Cornell University, effectuant des recherches sur l'incidence de la surveillance de "l'intime" en ligne et sur la "surveillance réfractive"), Bernard Harcourt (professeur en droit à Columbia University et directeur d'études à l'EHESS), Maryline Laurent (professeure en science informatiques à Télécom SudParis, et spécialiste de la protection des données personnelles et de la sécurité des réseaux).

En savoir plus

Pokemon go, tout le monde en parle depuis qu’il a fait irruption sur les écrans des smartphones de la planète cet été et qu’il est devenu le premier jeu mobile téléchargé dans une soixantaine de pays. Partout, on veut tous les attraper (les Pokémon) et partout, l’envers du décor c’est que d’autres peuvent également toutes les attraper: nos données ! Derrière ce jeu : Niantic, une entreprise dirigée par John Hanke, un nom qui ne vous est peut-être pas familier mais qui s’est retrouvé il y a quelques années au cœur de l’affaire dite Wi-spy, l’un des plus gros scandales d’atteinte à la vie privée de l’ère d’Internet.

En effet, grâce aux fameuses Google Car chargées de cartographier nos villes pour le service Google Street View, le responsable de la cartographie a secrètement enregistré des masses d’informations privées (historiques de navigation, e-mails, mots de passe, situations financières, fichiers audio et vidéo). Un passif inquiétant qui pourrait transformer la chasse aux Pokemon en chasse aux Big Data ! Niantic n’est pas la seule à collecter et à réutiliser nos données ; les fameux GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) sont devenues des experts en la matière, se partageant l’essentiel de la monétisation de nos données personnelles…

Publicité

Pokemon go ou l’allégorie même de ce monde où nous mettons nous-même le mouchard dans notre poche, où les GAFA nous traquent et font de nous à l’heure du tout connecté et du tout gratuit : le produit.

Alors comment fonctionne cette « grande traque » ? Comment nos données personnelles sont-elles devenues une mine d’or pour les grandes entreprises du Web ? Et quelle menace cela constitue pour nos sociétés ? Quels sont les dangers de l’internet des objets (les objets dits « communicants ») ? Et de son avatar le plus abouti : la smart city comme celle de Songdo en Corée du sud ? Quel impact sur nos relations sociales, notre rapport au politique, nos relations intimes ?

Une émission préparée par Clémence Allezard.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

On peut lire en ligne l'article sur la "surveillance réfractive", ou comme la collecte données d'un groupe peut impacter un autre groupe, de Karen Levy et de Solon Barocas, en allant sur sa page de présentation ici.

Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Charlotte Roux
Réalisation
Tiphaine de Rocquigny
Collaboration
Samuel Bernard
Collaboration
Clémence Allezard
Collaboration