France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

Florence Cassez a été condamnée en avril 2008 à 96 ans (pour complicité d’enlèvements, association de malfaiteurs et détention d’arme). Le procès en appel avait réduit la peine à 60 ans et après avoir perdu son recours en cassation en février 2011, il ne reste à Florence Cassez qu’un ultime recours, celui de la cour suprême mexicaine (dont les 11 juges rendront leur verdict le 15 novembre prochain). Au-delà de la culpabilité – ou non – de Florence Cassez, le refus de la justice mexicaine d’extrader la française dans son pays natal révèle les différences entre les systèmes judiciaires mexicains et français, mais il révèle peut être aussi les difficiles relations qu’entretiennent les deux pays. La visite officielle de Nicolas Sarkozy en 2009 n’avait pas permis d’obtenir l’extradition de la jeune femme… pis, le chef de l’Etat avait fait montre d’une certaine maladresse qui, in fine, avait conduit avec un différend diplomatique profond!

Que nous dit cette affaire d’extradition sur l’état des relations entre la France et le Mexique ? Que nous dit-elle des différences judiciaires, sociales, sociétales et culturelles entre les deux pays ?

Publicité

Avec** Georges Couffignal, ** Professeur de sciences politiques à l'université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, spécialiste du Mexique, directeur de l'IHEAL.

Patrice Gouy, écrivain et journaliste spécialiste du Mexique, correspondant au Mexique pour RFI, *Le Point, * *La tribune, La Croix. * *****

Agustin Acosta , avocat mexicain de Florence Cassez.

Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Doria Zénine
Réalisation
Lucile Commeaux
Collaboration
Philippine Proux
Collaboration
Seham Boutata
Chronique
Kidi Bebey
Chronique
Sophie Bober
Collaboration