France Culture
France Culture
Publicité
Guy Bordin
Guy Bordin

On va s’intéresser ce matin à la nuit polaire. Ce que l’on appelle « la nuit polaire », c’est la période de l'année durant laquelle le Soleil ne se lève pas. Elle est observable dans les régions polaires (en Arctique et en Antarctique) au-delà des cercles polaires. Plus on se rapproche du pôle nord, plus cette nuit est longue mais on ne peut pas pour autant parler d’une « nuit polaire » totale qui durerait 6 mois de l’année comme on peut le lire parfois. En effet, durant la période où le soleil ne dépasse pas l’horizon, une clarté résiduelle est encore présente. Et même au cœur de la « vraie » nuit polaire (lorsque le soleil est en-deçà de 6° sous la ligne d’horizon et qu’il fait donc nuit noire) la lune et les étoiles illuminent la banquise bref, l’obscurité n’est pas donc pas totale.

Par ailleurs, si en occident, la nuit polaire fascine et effraie (les missionnaires et les explorateurs nous ont légué une vision très dure, très hostile de cette nuit polaire) elle est vue de façon très différente dans la culture Inuit où l’obscurité se révèle moins centrale que les chutes de températures par exemple. Quelles sont les représentations de la nuit dans la culture Inuit? Sont-elles très différentes de celles des occidentaux? Que se passe-t-il, dans les communautés Inuit, lorsque ces temps de l’obscurité arrivent? Comment la nuit polaire modifie-t-elle leurs activités et leurs comportements?

Publicité

Morceaux diffusés pendant l'émission: - Karabatak "Inuit Shaman"

  • Mad Eskimo "High Kick"
  • **Bruno Coulais ** "L'espoir de l'ours" (extrait de la BO du film "La planète blanche")