Publicité
En savoir plus

L’ours russe, l’aigle allemand, le coq gaulois, le lion anglais, le panda chinois : symbolique animalière et politique font bon ménage. Nombre de sociétés ont puisé dans l’imaginaire animalier pour dire, faire et comprendre le politique. Une référence animalière qui est inscrite dans les images, la statuaire, la caricature, mais aussi dans les imaginaires nationaux.

Quelle est l’histoire de ces symboles animaliers ? Quelle est la nature de ce lien profond qui unit symbole animal et identité nationale ?

Publicité

On en parle ce matin avec :

- Jean-François Laplénie , maître de Conférences à l'Université de Paris-Sorbonne - Paris IV, spécialiste de l'Allemagne et de l'Europe centrale

- Luciano Cheles , professeur d'Etudes Italiennes, Université de Poitiers, auteur de l'article : "L'animal dans la propagande figurative italienne, du facisme à nos jours" dans L'animal en politique , sous la direction de Paul Bacot, Eric Baratay, Denis Barbet et al., L'Harmattan, 2003

- Fabrice Bensimon , professeur à l'université Paris 1 Sorbonne, spécialiste de la Grande-Bretagne, auteur de l'article : "L'animal, symbole national dans la caricature anglaise" (1760-1914) dans L'animal en politique , sous la direction de Paul Bacot, Eric Baratay, Denis Barbet et al., L'Harmattan, 2003

Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Doria Zénine
Réalisation
Lucile Commeaux
Collaboration
Philippine Proux
Collaboration
Sophie Bober
Collaboration