Rassemblement en hommage aux victimes de l'attentat de Saint-Pétersbourg, à Moscou, 6 avril 2017.
Rassemblement en hommage aux victimes de l'attentat de Saint-Pétersbourg, à Moscou, 6 avril 2017.
Rassemblement en hommage aux victimes de l'attentat de Saint-Pétersbourg, à Moscou, 6 avril 2017. ©AFP - Natalia KOLESNIKOVA
Rassemblement en hommage aux victimes de l'attentat de Saint-Pétersbourg, à Moscou, 6 avril 2017. ©AFP - Natalia KOLESNIKOVA
Rassemblement en hommage aux victimes de l'attentat de Saint-Pétersbourg, à Moscou, 6 avril 2017. ©AFP - Natalia KOLESNIKOVA
Publicité
Résumé

Nous recevrons en première partie d'émission Stéphanie Braquehais, qui nous parlera de son roman Lignes de fuite. Puis nous irons du côté de la Russie où, au lendemain de l'attentat de Saint-Pétersbourg, on pourrait bien assister à un durcissement du Kremlin.

avec :

Arnaud Dubien (directeur de l’observatoire franco-russe à Moscou, chercheur associé à l’Iris), Françoise Daucé (Directrice de recherche à l’EHESS, directrice du Centre d'études des mondes russe, caucasien et centre-européen (CERCEC)), Stéphanie Braquehais (Journaliste - Correspondante au Kenya de RFI), Marc Semo (correspondant diplomatique du Monde).

En savoir plus

La Russie a été à nouveau frappée lundi par un attentat terroriste dans son ancienne capitale impériale, Saint-Pétersbourg. Hier, huit personnes soupçonnées d’être impliquées dans l’attaque ont été arrêtées à Moscou et Saint-Pétersbourg.

Toujours pas de revendication à ce jour mais une piste : l’auteur de l’attentat serait un homme originaire du Kirghizstan et plus précisément de la région d’Och, dans le sud du pays, connue pour avoir fourni d’importants contingents de combattants à Daech.

Publicité

Cette attaque survient alors que Vladimir Poutine fait face d’autres difficultés : la renaissance en Russie d’une opposition que l’on croyait disparue depuis l’assassinat de Boris Nemtsov en février 2015.

Le 26 mars dernier, des milliers de manifestants sont descendus dans la rue à l’appel de l’avocat et blogueur Alexei Navalny pour protester contre la corruption, mais aussi la frappe américaine en Syrie de cette nuit qui rebat complètement les cartes sur la scène internationale.

Vladimir Poutine est confronté à une opposition montante et à un certain nombre de défis sécuritaires après l’attentat de Saint-Petersbourg. Cela peut le fragiliser? Ou au contraire lui permettre de légitimer un durcissement de sa politique ?

Une émission préparée par Samuel Bernard et présentée par Tiphaine de Rocquigny.

Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Charlotte Roux
Réalisation
Tiphaine de Rocquigny
Production déléguée
Samuel Bernard
Collaboration
Clémence Allezard
Collaboration