Publicité
En savoir plus

CulturesMonde s’intéresse tout au long de cette semaine à la « bataille des langues » en Europe aujourd’hui. Allons-nous devenir anglophones ? Quelles sont les langues qui progressent aujourd’hui sur le vieux continent, à la faveur de la coopération économique ? L’Europe a-t-elle une frontière linguistique avec l’espace russophone ? Jeudi nous embarquerons pour Bucarest pour une émission consacrée à la francophonie en Roumanie aujourd’hui.

Ce matin nous commençons cette série par une étude de cas très concrète, une « anthropologie des institutions européennes » : au fond pour comprendre le dynamisme des grandes langues européennes, ne faut-il pas s’intéresser à elles dans l’exercice du pouvoir communautaire ? De nombreux observateurs – journalistes, parlementaires, membres d’ONG – font le constat aujourd’hui d’une anglicisation galopante des institutions européennes. Celles-ci reconnaissent pourtant 24 langues officielles, qui impliquent autant de traductions pour tout acte réglementaire ou administratif. Dans la pratique bien sûr seules quelques grandes langues de travail sont pratiquées au quotidien par les habitués des couloirs de la Commission et du Parlement : anglais, français, allemand…

Publicité

L’existence-même d’une Europe à 28 Etats-membres implique-t-elle un usage de l’anglais de plus en plus général ? Au-delà des questions de chauvinisme ou de fierté nationale l’Europe ne s’appauvrit-elle pas culturellement en délaissant ses grandes langues au profit de la langue de Shakespeare ?

Références

L'équipe

Florian Delorme
Florian Delorme
Florian Delorme
Production
Doria Zénine
Réalisation
Antoine Dhulster
Collaboration
Salomé Viaud
Collaboration
Christophe Payet
Production déléguée