France Culture
France Culture
Publicité
Esteban Buch
Esteban Buch
© Radio France

Pour conclure cette semaine sur la musique au rythme des identités, nous nous intéressons aujourd’hui aux hymnes nationaux dans le monde: « l’hymne et la patrie ». Nous allons parler ce matin d’hymnes nationaux et donc de symboles, de construction identitaire, de sentiment d’appartenance, de communions nationales, d’émotions collectives.

Les hymnes ont commencé à se généraliser dans l’Europe du XIXème siècle. Même si les hymnes nationaux de certains pays sont plus anciens - les paroles du Kimi ga yo japonais seraient quasiment millénaires, quant à l’hymne néerlandais, il aurait été écrit entre 1568 et 1572. Mais c’est bien durant l’émergence des États nations aux XIXème et XXème siècles que la plupart des pays adoptèrent un hymne une fois leur indépendance proclamée.

Publicité

Nous allons nous pencher ce matin sur certains hymnes nationaux, sur leurs histoires, sur ce qu’ils représentent aujourd’hui encore. A quelle définition de la nation – et de la citoyenneté – les hymnes nationaux renvoient-ils? A qui s’adressent-ils? Pourquoi les communautés humaines ont-elles besoin de se reconnaître dans un hymne, dans un référent musical commun? Y a-t-il là quelque chose de consubstantiel aux sociétés humaines?

L'équipe

Florian Delorme
Florian Delorme
Florian Delorme
Production
Doria Zénine
Réalisation
Antoine Dhulster
Collaboration
Lucile Commeaux
Lucile Commeaux
Lucile Commeaux
Production déléguée
Pauline Blistène
Collaboration